Burkina Faso: S'unir face aux périls qui guettent la nation

16 Janvier 2021

C'est du reste pour cette raison que le Chef de l'État invite les différents ministres à être de « loyaux serviteurs » de la nation. Savant dosage entre politiciens rompus à la tâche et technocrates, ce gouvernement a toutes les cartes en mains pour contribuer significativement à écrire une nouvelle page dans l'histoire du Burkina Faso. Il appartient à présent à chaque acteur/ actrice de travailler d'arrache-pied pour mériter la confiance en lui /elle placée pour l'atteinte des résultats escomptés.

En créant un ministère d'État en charge de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale et en en confiant les rennes à Zéphirin Diabré, Roch Kaboré fait montre de son ardent désir de ne pas exacerber les clivages entre Burkinabè. Il est, comme lui-même l'a déclaré, à son dernier mandat. Sa préoccupation n'est donc pas une quelconque réélection. Il veut au contraire léguer une nation réconciliée avec elle-même à ceux et celles qui auront la lourde tâche de continuer son œuvre.

Zéphirin Diabré qui a le profil pour l'emploi, doit donc très rapidement aller au charbon pour trouver la belle alchimie qui rendra cette réconciliation nationale possible sans escamoter la vérité et la justice. C'est une œuvre titanesque qui concerne le présent et l'avenir du Burkina Faso. Les différents acteurs devront donc faire preuve de bonne foi et d'esprit de suite.

De nombreuses chapelles ont réclamé la réconciliation nationale à cor et à cri. Le moment est venu pour elles de s'impliquer sans réserve pour que cette réconciliation ne demeure pas une chimère. Les peaux de bananes, les coups en dessous de la ceinture ne feront qu'accentuer inutilement les tensions. Aujourd'hui, plus que jamais les Burkinabè sont à tournant décisif de leur histoire. Ils ne doivent en aucun cas rater le coach.

Enseignant Chercheur

Ouagadougou

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.