Congo-Brazzaville: Cuvette - Le pont sur la M'vouma mis en service

Le Premier ministre, Clément Mouamba, a inauguré, le 15 janvier à Okonga dans le district d'Owando, le pont sur la M'vouma, axe Linnengue-Boua dans le département de la Cuvette. Un ouvrage financé par l'Etat congolais pour rétablir l'ancien tracé de la Route nationale n°2.

Officiellement ouvert à la circulation, en présence des ministres de l'Equipement et de l'entretien routier, Emile Ouosso, et de l'Economie forestière, Rosalie Matondo, le pont sur la rivière M'vouma entre dans le cadre du programme pluriannuel du gouvernement visant la construction des infrastructures de franchissement.

« Chaque année, notre patrimoine routier s'enrichit sur l'ensemble du territoire, ce qui permet l'unité physique du pays et l'ouverture vers les pays voisins », a indiqué Emile Ouosso

Débuté en 2017, le projet de construction de ce pont s'est exécuté en deux phases. Le premier marché a permis le lancement des travaux de construction du pont sur la rivière M'ouma pour un montant de 999.999.887 FCFA. Ces travaux furent arrêtés en 2017, suite à l'épuisement des crédits. En 2020, un montant de 400.000.000 FCFA a été alloué à la société Sotrab pour l'achevement des travaux de construction de cet ouvrage.

De type mixte, ce pont est constitué de deux appuis en béton armé, tandis que le tablier est en métallique. Il possède une travée unique en simple adossement sur deux culées massives en béton avec murs en retour de 61 mètres de long. La chaussée de l'ouvrage a une largeur de 3,20m. Adossé sur deux culées massives en béton, en fondation directe avec une semelle surmontant une sous-semelle en béton cyclopéen, pour une meilleure répartition au sol des charges descendantes, l'ouvrage a une portance de 60 tonnes.

« A l'instar de tous les ponts, le pont sur la M'vouma a été soumis à l'épreuve de charges au cours de la réception provisoire par la commission nationale de réception des ouvrages finis. Ce test, de sa capacité portante, a donné des résultats conformes aux normes. C'est donc un ouvrage fiable et durable », a rassuré le directeur général de l'Equipement, Lambert Olea.

Les aménagements de la chaussée, avant et après le pont, ont été réalisés avec une couche en sable limoneux jaune recouverte d'un couronnement en sable latéritique. « La réalisation d'un tel ouvrage intégrateur a nécessité de nombreux sacrifices de tous les acteurs de ce projet, mais aussi d'importants investissements sans lesquels rien n'aurait été possible », a souligné le sous-préfet d'Owando, Bernard Itoua Lekandza, qui souhaite, au nom de la population, la poursuite des travaux de désenclavement sur 45km, après le pont qui, d'après lui, "est un raccourci pour relier le district d'Owando à celui d'Oyo.

La boucle d'Edou réalisée

La construction de ce pont a conclu la réalisation de la boucle d'Edou par la jonction de la route ainsi créée à celle reliant Bokouélé à Ondebé et Edou. « Ces deux axes qui desservent plusieurs villages, s'ouvrent aujourd'hui un peu plus à la grande cité d'Owando, grâce à l'achèvement des travaux du pont sur la M'vouma, mais également l'aménagement du tronçon final de 22km séparant ce pont de Linnengué », a précisé le ministre de l'Equipement et de l'Entretien routier.

Il convient de rappeler que ce pont permet aussi de rétablir l'ancien tracé de la route nationale n°2 qui, dans les année 1960 à 1970, passait par Edou-Bkouélé-Ehota-Ibouna-Boua-Ombonio-Linnengué-Owando. Sa réalisation donne désormais accès au grand bassin riche en ressources diverses. Il permettra, non seulement, l'amélioration de la mobilité de tous dans cette zone, mais aussi l'accroissement de la production halieutique et agricole, ce qui augmentera l'offre alimentaire sur les marchés de proximité que sont les villages voisines d'Owando, Makoua, Edou, Oyo, Ollombo et les grandes métropoles de Brazzaville et Pointe-Noire. « L'autre effet sera la création de nouvelles possibilités d'emplois pour les jeunes ruraux, sans oublier le développement du tourisme », a fait savoir le ministre Emile Ouosso.

En effet, le pont sur la M'vouma, mis officiellement en service après celui de la Louamba et de Lembessi, et antérieurement les ponts sur les rivières Djouéké à Manguiri, Ngoko à Eniongo, ne referme pas la parenthèse des réalisations. Pour l'année en cours, il est prévu la reprise des travaux de six ouvrages, dont les travaux à moitié réalisés ont été arrêtés depuis 2017.

Il s'agit du pont sur les rivières: Ndouo( axe Kindamba-Kingoué), dans le département du Pool ; Louvila (axe Kimongo-Londéla Kayes), dans le Niari ; Lissengué (axe Lissengué-Vouka), dans la Lékoumou; Loko (axe Ombélé-Obanga-Ollombo), dans la Cuvette ; Megnié (axe Owando-Ngoko), dans la Cuvette et celui sur la rivière Foula (axe Mapati-Komono) dans la Lékoumou.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.