Congo-Brazzaville: Santé publique - Des malformations faciales traitées gratuitement au CHU-B

La série d'opérations lancée par l'Association humanitaire socio-sanitaire dénommée « SOS Congo » a débuté le 15 janvier et prendra fin le 23 du même mois au Centre hospitalier et universitaire de Brazzaville (CHU-B).

« L'initiative concerne les patients qui ont des problèmes de défiguration crano-faciale, des malformations comme le bec de lièvre, les tumeurs et cicatrices dysesthésiques », a expliqué le coordonnateur de l'association « SOS Congo », Brel Mabika. Selon lui, les porteurs des malformations sont parfois victime de rejet social. Une fois traitées, ces personnes pourront retrouver leur dignité, leur santé.

L'association « SOS Congo » qui œuvre dans le secteur humanitaire et socio-sanitaire est constituée des anciens étudiants de la Faculté des sciences de la santé. L'opération lancée vise également à renforcer le système hospitalo-universitaire et contribuer à l'enrichissement du rôle social du CHU-B tout en assurant la formation continue spécifique des professionnels de santé.

L'initiative intitulé la semaine tropicale contre la défiguration va sans nul doute apporter un soulagement aux patients qui ne vont pas débourser de l'argent pour se faire soigner.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.