Sénégal: L'ambassadeur d'Italie souligne l'importance de la coopération entre les deux pays

Dakar — L'ambassadeur d'Italie au Sénégal, Giovanni Umberto de Vito, a souligné, samedi, l'importance de la coopération culturelle entre son pays et le Sénégal, estimant qu'elle est un des premiers piliers des activités de l'ambassade.

"Pour l'ambassade d'Italie, la collaboration dans le domaine culturel est un des premiers piliers de notre activité, nous sommes en train d'investir beaucoup dans ce secteur", a-t-il déclaré.

Le diplomate s'exprimait dans le cadre de l'ouverture de l'exposition "Opéra Omnia Léonardo", en hommage au peintre italien Léonardo De Vinci, où 17 chefs d'œuvres de l'artiste sont à voir au Musée des civilisations noires de Dakar jusqu'au 28 févier.

Cette coopération culturelle, souligne-t-il, est matérialisée par l'ouverture il y a un an d'un institut culturel italien à Dakar dirigé par Mme Cristina Di Giorgio.

Pour souligner l'importance de la coopération culturelle entre le Sénégal et l'Italie, Son Excellence Giovanni Umberto de Vito rappelle aussi la visite, il y a un an, de la vice-ministre des Affaires Etrangères italienne Mme Emmanuela Claudia Del Re au Sénégal.

La collaboration dans le domaine culturel inclut aussi le "protocole d'entente" signé en janvier 2020 entre le Musée des civilisations préhistoriques de Rome et le Musée des civilisations noires.

"Le Musée des civilisations noires est un interlocuteur fondamental dans ce contexte parce que c'est un musée important pour Dakar et le Sénégal, pour l'Afrique et pour l'Italie", dit-il.

Tout en félicitant le directeur général Hamdy Bocoum pour la vision "de l'universalité de la culture" qu'il donne au Musée, son Excellence Giovanni Umberto de Vito estime que l'exposition de Léonardo De Vinci rentre dans le cadre d'une collaboration plus ample à laquelle l'ambassade et l'institut culturel italien accordent tout leur soutien.

L'exposition "Opéra Omnia Léonardo" est baptisée "exposition impossible" parce que réunissant dans un même lieu des chefs d'œuvres de l'artiste dispersés dans les plus grands musées du monde.

Le visiteur peut voir, par le biais d'une reproduction numérique rendue possible par la "RAI Com" (la branche commerciale de l'audiovisuel public italien), les plus célèbres tableaux du peintre scientifique parmi lesquels le portrait de "La Joconde", "L'Annonciation" quand l'Ange annonce à Marie qu'elle va enfanter Jésus, "La Cène" la fresque murale de l'Eglise de Santa Maria delle Grazie à Milan, Les "Vierges de Roger", etc.

Chaque toile est accompagnée d'un panneau expliquant le contenu et les conditions de réalisation de l'œuvre.

"Il a commencé à peindre très jeune à 17 ans et il a travaillé pour les rois de France, c'est pourquoi +La Joconde+ se trouve au musée de Louvre en France. Il a aussi travaillé pour le Pape Léon X en 1513, c'est pourquoi on note dans sa peinture beaucoup d'œuvres religieuses", explique la directrice de l'institut italien à Dakar, Cristina Di Giorgio.

Peintre, architecte, ingénieur, scientifique, Léonardo De Vinci est, selon elle, à la fois artiste et scientifique.

"A cette époque, les savoirs étaient tous ensemble. Léonardo était à la fois un artiste et un scientifique, on ne pouvait pas penser Léonardo artiste sans penser au scientifique. ", précise Mme Di Giorgio.

L'exposition des œuvres de Léonardo De Vinci (1452-1519), initiée dans le cadre de la célébration des 500 ans de la disparition du peintre de Florence, a démarré en janvier 2019 à Addis-Abeba, en Ethiopie.

Elle prend fin à Dakar après un tour du monde dont l'avant dernière étape était Lyon, en France.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.