Madagascar: Basketball / N1A - Gnbc s'impose dans la douleur, Ascut surprend

De belles bagarres ont marqué les deux premières journées du championnat national N1A ce week-end au palais des sports Mahamasina. Certains clubs ont créé la surprise.

Victoire sur le fil. La Gendarmerie nationale basketball (GNBC), tenante du titre a souffert pour battre au bout du suspense Sebam Boeny sur le score d'un demi-panier d'écart, 67 à 66 hier, lors de la deuxième journée du championnat national N1A au palais des sports Mahamasina. Les Majungais ont imposé leur jeu dès l'entame du match et mène avec 14 points de différence (27-13).

Les gendarmes remontent la pente en deuxième période en renforçant la défense. Le tableau électronique affichait 37 partout à la pause. Les deux camps se précipitent et perdent la balle à plusieurs reprises en troisième période. Le score à la fin de la partie était 53-51, en faveur de la bande à Mory. Le club champion en titre a encore maitrisé la situation en début du dernier quart-temps. L'équipe de Faralahy, nouvelle recrue du Sebam renverse la situation et devance 64-61 à 1'33 du coup de sifflet final.

Le Majungais Anthony perd son attaque, un dunk raté et Zenedi rate ensuite deux lancers francs alors qu'ils mènent 66 à 65. Aldolin a commis une faute à Elly lors de la dernière contreattaque de ce dernier qui a par la suite assuré les deux lancers pour l'emporter à un demi-panier d'écart. « C'est confirmé, il ne faut jamais sous-estimer les adversaires. Nous avons des failles en défense dont le camp adverse a su profiter » a constaté Lova Raharidera, entraîneur de la Gnbc.

«Nous n'avons pas pu garder le rythme que nous avons imposés dès le début du match, surtout en deuxième quarttemps. La petite taille de notre ailier a été aussi notre faille face aux costauds gendarmes » analyse le coach de Sebam, Bonaventure Gaston dit «Bona». La Gnbc a écrasé en première journée 2BC Analanjirofo (103-60).

Surprise

Le dernier match de la première journée entre le Cospn Analamanga et l'Ascut Atsinanana a été aussi un bel affrontement. Belle victoire au forceps pour l'Ascut désormais aux couleurs de My Mobile, sur le score de 78 à 72 et défaite amère pour Cospn. Les policiers ont dicté leur loi dès l'entame de la rencontre et ont maîtrisé la situation lors des deux premiers quarts temps. Ils ont mené 18 à 12 à la fin de la première période et 44 à 30 à la pause. L'ancienne pièce maitresse de l'Ascb Boeny, Bila a assuré la finition de leurs contre-attaques.

Au retour des vestiaires, le club de Narson Rafidimanana a rebellé pour revenir au score. La bande à John arrive à réduire l'écart et égaliser. Les deux formations ont été dos à dos en dernière période. Le club d'Atsinanana a su profiter le moment de relâchement du côté de l'équipe championne en 2018. «J'ai encore testé mes joueurs lors des deux premiers quart-temps. Notre stratégie de match a bien fonctionné, les joueurs étaient au top en défense et en attaque» confie Richard Rabearison, coach de l'Ascut.

«Il y avait un manque de concentration des joueurs au troisième quart-temps ce qui a redonné de la confiance à l'équipe adverse. Ils n'ont pas respecté les consignes et ont replongé avec un manque d'intensité... face à une équipe qui a un peu plus de moral et de cohésion » reconnaît l'entraîneur du Cospn, Julien Chaignot. Ces deux formations ainsi que Cosmos Diana et Cosfa ont jusqu'ici effectué un parcours sans faute de deux victoires en autant de matches.

Plus de: L'Express de Madagascar

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X