Madagascar: La Bibliothèque de Pierre Maury

La «Bibliothèque malgache» a été créée par Pierre Maury en 2006 pour la réédition numérique d'ouvrages, datant pour l'essentiel de l'époque coloniale, désormais téléchargeables gratuitement sur le site ( HYPERLINK «http://www. bibliothequemalgache.com» http://www. bibliothequemalgache.com).

Ce sont les bibliographies et les notes en bas de page qui lui révèlent des travaux dont, autrement, il ignorerait l'existence. Journaliste et critique littéraire établi à Madagascar depuis 1997, Pierre Maury a dans ses cartons assez de projets «pour emplir plusieurs vies» (cf. entretien à paraître de Dominique Ranaivoson avec Pierre Maury, réalisé le 1er août 2020).

Merci donc à la «Bibliothèque malgache» d'avoir signalé la disponibilité d'un livre tant convoité depuis 2005 : «The Austronesian Languages of Asia and Madagascar» (edited by K. Alexander Adelaar & Nikolaus P. Himmelmann) : 865 pages en un clic pour télécharger 6,6 Mo alors que le livre-papier pèse 1,2 kilo. La science linguistique y établit que le Malagasy est une langue malayopolynésienne occidentale, avec le Philippin, le Chamorro, le Palauan, le Chamic, et les langues d'Indonésie occidentale (Bali, Lombok, Sumbawa occidental et Sulawesi).

En guise de mise en bouche, en page 5 de ce monumental ouvrage, ce passage de Karl Adelaar : «There are also various indications that the Sorabe (or Vola Onjatsy) script reached Madagascar from Indonesia, and not from East Africa or the Arabian peninsula (Adelaar 1995a:332-339). For instance, the word soratra 'writing' is a Malay loanword (Adelaar 1989, 1995a). Metaphors like reni soratri 'mother of writing' for main letters and zana'tsoratri 'child of writing' (Dahl 1983:71 fn.7) for diacritics are also found in the terminology for main letters and diacritics in Batak (cf. respectively ina ni surat and anak ni surat) and Buginese (cf. respectively ina suri. And ana. suri.). The use of the same metaphors here indicates that, even if the Malagasy did not have a Pallava-derived script, they seem to be an exponent of the writing traditions of the Malays and other Austronesian peoples who throughout the centuries have adapted Pallava-, Arabic- and European writing systems in a continuous tradition of literacy, sometimes carrying over writing conventions from one system into the next».

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.