Madagascar: Transport aérien - L'ACM resserre l'étau autour des vols privés

Contrôle à durcir, c'est en ce sens que l'Aviation civile de Madagascar entend réagir après les récents évènements ayant mis à mal le secteur aérien malgache. « Il est porté à la connaissance du public que les vols privés internationaux sont suspendus jusqu'à nouvel ordre » annonce l'ACM par l'intermédiaire d'un communiqué officiel en date de la fin de semaine.

En parallèle, les vols d'évacuation sanitaire doivent être soumis à une autorisation préalable des autorités compétentes. Tandis que toutes les entités de contrôle aux frontières doivent être présentes, notamment celle chargée d'effectuer le contrôle économique, celle chargée de suivre l'application des mesures sanitaires, et celle chargée du contrôle de la sécurité et de la sûreté.

Cependant, les conditions d'autorisation sur les vols touristiques en direction de Nosy Be ainsi que les vols frêt régionaux restent les mêmes qu'auparavant. Entre autres, les vols touristiques commerciaux vers Nosy-Be sont autorisés, sauf ceux en provenance des pays classés à risque. De même que le maintien de l'interdiction de débarquement des équipages des vols de frêt. « Tout passager en provenance de ces pays s'expose à un refoulement immédiat à la charge de la compagnie aérienne concernée.

Il est à préciser que la circulation en dehors de la zone géographique de Nosy-Be, à l'exception des îlots riverains, est interdite aux touristes. Par conséquent, toute correspondance par voie terrestre et par voie fluviale pour rejoindre les autres zones géographiques est interdite » précisent les responsables de l'ACM.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.