Burkina Faso: Loi de finances gestion 2021 - Des opérateurs économiques s'imprègnent des innovations fiscales

17 Janvier 2021

Pour le DG du MEBF, Lancina Ki, les bonnes informations évitent ...

La Maison de l'entreprise du Burkina (MEBF), en collaboration avec la Direction générale des impôts (DGI), a organisé, le vendredi 15 janvier 2021 à Ouagadougou, une session d'information et de sensibilisation des opérateurs économiques sur les articulations de la loi de finances, gestion 2021.

La Maison de l'entreprise du Burkina Faso (MEBF) veut mettre les entreprises au parfum des innovations opérées dans le monde des affaires en matière de fiscalité. En cela, la structure en collaboration avec la Direction générale des impôts (DGI), ainsi que l'association professionnelle des experts et conseils fiscaux, a organisé le vendredi 15 janvier dernier, à Ouagadougou, une session d'information et de sensibilisation des opérateurs économiques sur les articulations de la loi de finances, gestion 2021. Pour le Directeur général (DG) de la Maison de l'entreprise, Lancina Ki, sa structure a pour missions d'informer, de sensibiliser et d'apporter un appui-conseil au secteur privé burkinabè.

« Pour nous, la loi de finances est un élément important, car elle permet de guider nos activités en termes de paiement ou de déclaration d'impôts », a-t-il fait savoir. Pour lui, lorsque les entreprises sont bien informées elles évitent les redressements fiscaux, raison pour laquelle la MEBF organise chaque année une session pour porter à la connaissance de ses membres les nouvelles dispositions fiscales de l'année de manière à ce que les acteurs se conforment à la loi de finances. « Nous sommes satisfaits aujourd'hui de ce que les opérateurs économiques ont pris conscience de la nécessité de payer les impôts et le font désormais en toute liberté », s'est réjoui M. Ki. Pour le DG des Impôts, Moumouni Lougué, la session est une belle initiative qui permet de donner des informations utiles aux entrepreneurs. Selon lui, plusieurs innovations ont été opérées afin de rendre plus performants les services des impôts.

... aux opérateurs économiques, les redressements fiscaux.

Il s'agit notamment de l'introduction de la Taxe sur les activités financières (TAF) qui est applicable aux opérations liées à l'activité bancaire, financière. Il y a également les délais de paiement et de déclaration d'impôts qui ont été rapprochés au 15 du mois au lieu du 20 comme habituellement. Toujours dans les innovations, le DG Lougué ajoute qu'il y a aussi la réforme de la Contribution des micro-entreprises (CME) qui ont été scindées en deux grandes catégories dont le premier groupe est soumis à une déclaration de chiffre d'affaires tant disque le second reste dans la situation traditionnelle sans faire de déclaration.

Il y a aussi l'attestation de situation fiscale dont les délais de validité jadis fixés à trois mois sont rapprochés à un mois. Toute chose qui voudrait que les entreprises demandent régulièrement cette attestation dont la procédure d'acquisition a été informatisée et simplifiée (télé procédure). M. Lougué a indiqué qu'en 2020, il avait été assigné à la DGI une prévision de 843 milliards F CFA et ce montant a été dépassé avec 850 milliards déjà encaissés alors que le recouvrement se poursuit encore. Pour cette année 2021, la DGI doit recouvrir 944 milliards francs CFA.

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.