Burkina Faso: Ministère de la Culture, des ARTs et du Tourisme - « Je ne viens pas en donneur de leçon », le ministre Elise Ilboudo/Thiombiano

17 Janvier 2021

En recevant son procès-verbal de prise de fonction des mains du Secrétaire général du gouvernement, Stéphane Sanou, la nouvelle ministre, Elise Ilboudo, a dit mesurer la lourdeur de la mission.

Le nouveau ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme (MCAT), Elyse Ilboudo /Thiombiano a été installée dans ses fonctions, le vendredi 15 janvier 2021 à Ouagadougou.

Une nouvelle page s'ouvre au ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme (MCAT). Elise Ilboudo /Thiombiano, nommée à la tête du département à la faveur du décret du 10 janvier dernier portant constitution des membres du gouvernement, a été installée dans ses fonctions, le vendredi 15 janvier 2021, au Centre national des arts, des spectacles et de l'audiovisuel (CENASA) à Ouagadougou. Tout en rappelant les lignes de conduite données par le président du Faso, le Secrétaire général du gouvernement, Stéphane Sanou a déclaré : « Madame Foniyama Elise Ilboudo/Thiombiano, au nom des excellences, Monsieur le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré et Monsieur le Premier ministre Christophe Joseph Dabiré, je vous déclare solennellement installée dans vos fonctions de ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme».

Après avoir félicité la ministre entrant, il a insisté sur le sens de compétence à travers le développement des initiatives pour développer ce secteur de la culture. « Je ne viens pas en donneur de leçon encore moins, en femme la plus forte du monde. Je viens comme un complément du maillon à l'image des doigts et des mains. C'est par notre synergie et notre bonne collaboration que nous aurons des résultats extraordinaires », a souligné Foniyama Elise Ilboudo/Thiombiano. Pour elle, son rôle est d'être une force centrifuge des acteurs et des initiatives positives dans la valorisation du patrimoine matériel et immatériel. Mme Ilboudo a indiqué que de nombreux chantiers sont en attente dans un contexte sanitaire et sécuritaire difficile. Dans ce sens, elle s'est réjouie de cette fonction qui relève d'une marque de confiance.

Toutefois, Foniyama Elise Ilboudo/Thiombiano a salué les efforts consentis par le ministre sortant Abdoul Karim Sango dans la valorisation des sites touristiques. Du moment où, a-t-elle signifié, la culture est la mémoire d'un peuple, une conscience collective, voire historique est le lieu de penser et de vivre. Le ministre Abdoul Karim Sango, empêché pour question de santé, a, par la voix du Secrétaire général du MCAT, Lacina Simporé, renouvelé sa reconnaissance au chef de l'Etat pour sa nomination à cette fonction. « Je ne voudrais pas porter de jugement sur mon action. Mais, je voudrais laisser au soin de mes contemporains de s'en charger », a-t-il lancé avant de dire que l'histoire est un élément central de la culture.

C'est pourquoi il a dit être convaincu que le ministre nouvellement installé conduira vers de meilleurs horizons, les missions du ministère avec une attention particulière pour le secteur du tourisme. Son mandat de trois années, a laissé entendre M. Sango, s'est inscrit dans la dynamique de la pratique de l'intérêt général de la nation. Les personnes, a-t-il appuyé, qui servent l'Etat doivent le servir avec passion et détermination au point d'être souvent incomprises. « Ce fut souvent mon cas. Voilà pourquoi du fond du cœur encore une fois je voudrais présenter mes excuses à toutes les personnes qui ont eu le sentiment d'avoir été blessées », s'est-il exprimé. M. Sango a magnifié ses collaborateurs, les acteurs culturels et du tourisme pour la franche collaboration et la capacité de résilience qui force l'admiration malgré la situation sécuritaire et sanitaire.

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.