Afrique du Sud: Or saisi en Afrique du Sud - Tous les avions de la Compagnie STA cloués au sol

La compagnie est au cœur de ce scandale

L'épouse du propriétaire de la compagnie privée STA a pu sortir du pays « pour motif d'évacuation sanitaire ».

L'étau se resserre autour des auteurs de l'affaire de l'exportation illicite de 73,5kg d'or que le service des douanes de l'Afrique du Sud a saisi en début d'année. L'enquête avance à vitesse grand V et les interpellations se poursuivent, a-t-on appris d'une source proche de la Gendarmerie nationale. La Compagnie aérienne privée STA, propriétaire de l'avion PIPER AIRCRAFT INC PA 42 720 ayant servi au transport de ces marchandises vers l'Afrique du Sud est pour le moment loin d'être tirée d'affaires. De source proche du dossier, les autorités ont décidé de clouer au sol tous les avions de cette compagnie appartenant à un opérateur étranger.

Riche. Pour l'heure, on n'a pas voulu nous livrer le nombre total de ces avions saisis. Considéré comme un moyen ayant été utilisé pour transporter des marchandises en contrebande, l'avion intercepté en Afrique du Sud le 31 décembre dernier a déjà été saisi par la Douane Malgache vendredi dernier. Il convient de noter que STA propose aussi bien des voyages d'affaires que des évacuations sanitaires. Durant le week-end, cette affaire a connu un nouveau rebondissement. D'après les informations, l'épouse du propriétaire de la Compagnie privée STA, considéré comme l'homme le plus riche de Madagascar, a réussi à mettre le cap vers un pays étranger. « Pour motif d'évacuation sanitaire car cette dame est atteinte d'un cancer en phase terminale », a expliqué un haut responsable que nous avions joint par téléphone hier.

Autorisation. Ce départ a fait le buzz sur les réseaux sociaux pendant le week-end. Pas plus tard que le 16 janvier dernier, l'Aviation Civile de Madagascar (ACM), suite à cette affaire de 73,5 kg de lingots d'or, a sorti un communiqué affirmant que tous les vols privés internationaux sont suspendus. Quant aux vols d'évacuations sanitaires, ils doivent bénéficier d'une autorisation au préalable de la part des autorités compétentes. Par ailleurs, le départ doit être assisté par toutes les entités de contrôle aux frontières, à savoir celle chargée d'effectuer le contrôle économique, celle chargée de veiller au respect des mesures sanitaires, ainsi que celle chargée de contrôler la sécurité et la sûreté. Avant toute délivrance d'une quelconque autorisation de vol, la compagnie aérienne concernée doit présenter une fiche d'application remplie et dûment signée par toutes ces entités.

Karana. La question est donc de savoir si toutes ces nouvelles mesures ont été respectées pour cette évacuation sanitaire de l'épouse du patron de STA Madagascar qui a provoqué de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux. D'autant plus que si l'on s'en tient à notre source, une autre évacuation sanitaire aurait également été effectuée dans le courant de la semaine passée. Il s'agirait d'un ressortissant karana qui aurait déjà été traité au niveau d'une clinique privée de la capitale et qui n'aurait rien à voir avec cette affaire de trafic d'or.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.