Gabon: Le pays veut imposer à l'UE la transformation locale du thon pêché dans ses eaux

18 Janvier 2021

Voulant éradiquer ce qui se faisait par le passé, les autorités gabonaises veulent que 100% des produits de pêche soient débarqués dans le pays. La volonté du ministère de tutelle est de transformer et commercialiser le thon au niveau local ; information révélée en substance par l'agence Ecofin.

Le Gabon et l'Union Européenne entameront des négociations cette fin de mois de janvier avec pour aboutissement un accord de pêche résultant de celui de 2016 arrivé à échéance, a révélé le ministère de la Pêche et de l'Agriculture. La promotion de l'industrialisation de la filière pêche dans le pays est le point central de ces négociations.

« Ce que nous visions en termes d'industrialisations de la pêche, c'est d'avoir notre capacité de transformation de mise en boîte de thon et avoir un produit fini que nous commercialisons. L'industrialisation répond à l'objectif de faire en sorte que la valeur ajoutée soit au Gabon. C'est ce qui permet de gagner de fortes croissances dans le produit intérieur brut de notre pays, mais surtout de créer des emplois pour les Gabonais » explique le ministre de la Pêche et de l'Agriculture, Biendi Maganga Moussavou.

Le Gabon encourage les opérateurs dans ce sens avec un avantage pouvant être bénéfique pour les opérateurs. Les autorités envisagent d'augmenter les prix des licences pour les récalcitrants qui ne voudront pas débarquer le fruit de leur pêche et abaissera pour ceux qui accepteront et investiront dans le pays. Aussi, tous les bateaux qui viendront pêcher dans les eaux gabonaises ou qui exercent déjà devront battre pavillon gabonais.

FK

Dans la même rubrique

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.