Sénégal: Sédhiou / Envol d'un jeune artiste compositeur vers la World Music - Dialidiang chante pour le climat en attendant et sollicite un soutien

18 Janvier 2021

La voix suave d'un jeune artiste compositeur de Sédhiou a fini de convaincre plus d'un dans la capitale du Pakao. Ibou Korta plus connu sous le sobriquet de Dialidiang, son nom d'artiste, chante plusieurs thèmes d'une brûlante actualité. Celui sur les changements climatiques récemment produit illustre son engagement aux causes nobles. Toutefois, il souhaite avoir un accompagnement technique pour se hisser au sommet des arts de la musique.

Ibou Korta, de son nom d'artiste Dialidiang, est un jeune compositeur de 23 ans natif de Sédhiou, la capitale du Pakao. Très tôt, il a été fasciné par la musique aux sonorités locales : 0« j'ai aimé la musique depuis ma tendre enfance au quartier de ma naissance, Mansacounda de Sédhiou. C'est surtout avec l'orchestre mythique de l'UCAS Jazz Band de Sédhiou qui y avait son quartier général et y organisait ses répétitions auxquelles j'assistais. J'étais vraiment séduit par les sonorités et balancements des sons », dit-il.

Le style de Dialidiang est quelque peu la World musique mais avec une passion plus nourrie pour le folklore local, notamment le Jambadong ou la danse avec les feuilles, une danse réservée aux initiés en pays Mandinka. « Au fait, je fais de la World music en mettant l'accent sur le folklore local de Sédhiou constitué essentiellement de Jambadong et autres sonorités produites par des instruments à vent et à corde ».

Aux âmes bien nées, la valeur n'attend point le nombre des années. Ibou Korta alias Dialidiang chante sous la forme altruiste et de plaidoyer contre les effets anthropiques à l'origine des changements climatiques : « j'ai chanté dans ma toute dernière production sur les changements climatiques car la menace est réelle et provient de nous, hommes, qui peuplons la terre. Nous sommes à l'origine de la déforestation, des feux de brousse, du pillage du couvert végétal, des pollutions et autres déchets préjudiciables à la vie de l'homme. Il est de notre rôle de faire de la sensibilisation en disant tout haut ce que d'autres murmurent », souligne l'artiste. Jeune homme de teint noir, cheveux crépus et de taille courte, le regard toujours expressif et souriant, Dialidiang cherche à se hisser au sommet du succès.

Et pour se faire, le jeune artiste adulé par le grand public de Sédhiou se fixe une ambition et se donne les moyens d'y arriver nonobstant les contingences de tous genres : « mon ambition est de devenir une grande célébrité de la World music comme Bob Marley et autres ». Des pierres sur son chemin, Dialidiang en rencontre mais il s'y prend avec philosophie et stoïcisme : « rien n'est facile car ici à Sédhiou, les outils de production ne sont pas accessibles tout comme les réalisateurs. Nous allons continuer à nous battre pour obtenir les moyens et réaliser nos ambitions. Il nous faut de la visibilité et de l'accompagnement pour nous propulser », a indiqué le jeune artiste Ibou Korta dit Dialidiang. Dialidiang prend donc son envol pour contribuer à l'implantation de l'industrie culturelle de Sédhiou et aller loin vendre ses produits sur les rayons de la planète.

MOUSSA DRAME

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.