Congo-Brazzaville: Destitution du gouvernement Ilunkamba - La pétition aurait déjà atteint plus de deux cents signatures

Malgré le retrait des députés d'Ensemble pour la République de Moïse Katumbi et le refus de signer ce document qui vise à lancer une motion pour déchoir le gouvernement en place, cette action serait dans le bon chemin et aurait déjà plus de signatures que recommandées par la loi.

Alors qu'elle n'avait besoin que de cent vingt-cinq signatures des députés nationaux, la pétition pour la destitution du premier ministre Ilunkamba et de son gouvernement aurait déjà dépassé les deux cent trente signatures. Ces chiffres ont été annoncés par le député national d'Ensemble pour la République, Muhindo Nzangi, sur les ondes de Top Congo FM.

A l'en croire, ceci va permettre de lancer une motion de censure contre le Premier ministre afin de faire tomber tout le gouvernement et de donner ainsi libre cours à la formation d'un autre gouvernement qui sera piloté par un premier ministre issu de la majorité dont l'identification est en cours à l'Assemblée nationale aux bons soins du sénateur Bahati Lukwebo. « Nous croyons que notre soutien sera seulement au niveau du Parlement mais ça ne vaut pas la peine de signer. La pétition a déjà atteint plus de 230 signatures de députés. Je crois qu'à ce stade-là, elle est déjà recevable. Elle n'avait que besoin de 125 signatures », a-t-il révélé, indiquant ainsi le retrait de son regroupement de l'Union sacrée, parce que son cahier de charges aurait été refusé.

Des sources indiquent que les députés nationaux d'Ensemble pour la République n'ont pas été d'accord notamment qu'un député Front commun pour le Congo (FCC) qui a adhéré à l'Union sacrée, soit le ticket gagnant du président Tshisekedi à la Primature et à l'Assemblée nationale. Mais, pour ce député, lui et ses collègues députés d'Ensemble pour la République, soutiennent la motion de censure pour déchoir le gouvernement Ilunkamba. Mais, a-t-il précisé, ils ne vont pas signer la pétition « à partir du moment où ils ne soutiennent plus le processus de l'Union sacrée ».

Muhindo Nzangi a, par ailleurs, rassuré qu'ils soutiendront toutes initiatives de l'Union sacrée en faveur du peuple et combattront, au contraire, toutes actions menées par cette nouvelle coalition, qui seront à l'encontre de ces intérêts du peuple.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.