Afrique: Secrétariat de l'ONU - António Guterres postule pour un second mandat à la tête de l'organisation

Le secrétaire général de l'Organisation des Nations unies (ONU), Antonio Guterres, a annoncé qu'il briguera un nouveau mandat de cinq ans qui débutera en janvier 2022.

Chaque secrétaire général des Nations unies a le droit d'exercer un second mandat, à condition de bénéficier d'un soutien suffisant des Etats membres, dont les Etats-unis, la Chine, la Russie, la France, le Royaume-uni. Ainsi, Antonio Guterres a été désigné à ce poste en 2016, dans le respect du processus de sélection réformé comprenant une session de dialogue public informel à l'assemblée générale, qui impliquaient des représentants de la société civile. Chacun des 13 candidats a présenté son programme, ses ambitions pour l'organisation et a répondu aux questions.

Lors d'un entretien, le Premier ministre britannique Boris Johnson l'a « chaleureusement félicité » pour sa décision, en saluant « le succès de son premier mandat », selon un communiqué de Downing Street. « En réponse au président de l'Assemblée générale qui s'était prononcé le vendredi dernier des intentions du secrétaire général concernant un second mandat, António Guterres lui a exprimé sa disponibilité pour un second mandat en tant que Secrétaire général des Nations unies, si telle était la volonté des États membres », a déclaré le porte-parole du chef des Nations unies, Stéphane Dujarric.

Selon lui, le chef de l'ONU avait informé le Conseil de sécurité et les chefs des groupes régionaux de sa décision, et qu'il était trop tôt pour évaluer la réaction des États membres et même de spéculer sur d'autres candidats potentiels.

Quantà lui, le porte-parole du président de l'Assemblée générale des Nations unies, Brenden Varma, a confirmé, que les présidents de l'Assemblée et du Conseil de sécurité devaient discuter du processus de sélection du secrétaire général « au cours des prochaines heures ». La prochaine étape pour lancer officiellement le processus se résumera à une lettre conjointe des deux présidents envoyées aux États membres. Dans le cadre du nouveau processus de sélection « inclusif et transparent » lancé en 2016, « c'est la première fois que nous voyons un candidat en place » se présenter pour une réélection, et que plus de détails seraient fournis au cours des prochains jours, a expliqué Brenden Varma.

Le mandat d'Antonio Guterres, 71 ans, s'achèvera le 31 décembre 2021. S'il était reconduit par les États membres, l'ancien Premier ministre portugais rempilera à la tête de l'ONU, comme secrétaire général, jusqu'au 31 décembre 2026.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.