Congo-Brazzaville: Distinction - Une congolaise remporte le Prix de la meilleure thèse de doctorat sur l'Afrique

Docteure-enseignante en histoire politique contemporaine à l'Université Marien-Ngouabi, Antomella Kornégie Atipo a été sacrée Prix de la meilleure thèse de doctorat sur l'Afrique, au titre de l'année 2020, pour son travail sur « Les relations politiques entre les deux Congo de 1960 à 2003, à travers La Semaine africaine, Dipanda et Etumba ».

Décerné par la Revue des Etudes africaines (ASR), le prix reçu par Antomella Kornégie Atipo récompense chaque année un doctorant, basé en Afrique, ayant défendu avec succès sa thèse de doctorat portant sur les aspects des études africaines dans un établissement africain d'enseignement supérieur au cours de l'année précédente. Pour Benjamin N. Lawrence, rédacteur en chef de l'ASR, le comité du concours a été très impressionné par la qualité de recherche et la rédaction de son travail. De ce fait, « les informations relatives à la lauréate et à son travail sont mentionnées dans le numéro de décembre 2020 de la revue », a-t-il déclaré.

Thèse de 384 pages rédigée sous la direction du professeur Joachim Emmanuel Goma-Thethet et soutenue en octobre 2019, le travail d'Antomella Kornégie Atipo basé sur les relations politiques entre les deux Congo de 1960 à 2003, à travers trois journaux brazzavillois (La Semaine africaine, Dipanda, et Etumba) ne fait pas le bilan des quarante ans de relations bilatérales entre les deux pays. Cependant, il apporte des réponses à plusieurs questions, telles que : pourquoi ces relations sont-elles fluctuantes et faites de moments de parfaite entente, mais aussi de périodes de désaccord allant jusqu'à de graves tensions diplomatiques ? Comment les deux pays ont-ils surmonté par moments leurs divergences ? Quelles voies ont-ils utilisées pour assurer et garantir la paix, la sécurité et le développement à leurs peuples respectifs ?... « De ma thèse de doctorat, il ressort le fait que les relations entre les deux Congo sont des relations en dent de scie, à l'image d'un fleuve qui tantôt peut être calme, tantôt mouvementé », a expliqué la lauréate.

Au regard de la densité de son contenu, cette thèse est non seulement une contribution à l'histoire des relations internationales de l'Afrique centrale, mais surtout un outil pour les hommes politiques, diplomates et chercheurs qui voudront comprendre l'histoire politique entre les deux pays, en particulier, et sur l'Afrique, en général. Aussi, grâce aux efforts et au travail d'Antomella Kornégie Atipo, cette thèse fait honneur à l'Université Marien-Ngouabi, grâce au prix international qu'il a remporté.

Dans le cadre de cette distinction, la lauréate sera honorée lors de la réunion annuelle de l'African studies association (Association des études africaines). Par ailleurs, elle publiera un travail, en relation avec sa thèse, pour promouvoir des recherches sur l'Afrique. « Tout est permis et tout est possible. J'exhorte les jeunes filles congolaises à embrasser davantage la carrière d'histoire politique contemporaine, car nous ne sommes pas nombreuses dans ce domaine », a-t-elle dit.

Lauréate de l'Institut sur la gouvernance 2019 du Conseil africain pour le développement de la recherche dans les sciences sociales en Afrique, Antomella Kornégie Atipo avait obtenu la mention très honorable avec des félicitations du jury, à l'issue de sa soutenance.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.