Tunisie: Sfax - Le projet de soutien aux Startups Technologiques issues des résultats de la recherche scientifique « TECHNORIAT » au cœur d'un Roadshow virtuel

Tunis/Tunisie — - Un Roadshow virtuel de présentation du projet « TECHNORIAT", qui soutient les Startups Technologiques issues des résultats de la recherche scientifique a été organisé, lundi, 18 janvier 2021, sur la thématique "Quelle démarche d'appui aux chercheurs-entrepreneurs? ».

Cette rencontre organisé, à l'initiative des partenaires chargés de la mise en œuvre dudit projet en partenariat avec le Technopole de Sfax, a réuni, via la plateforme Zoom, l'équipe de « TECHNORIAT », les partenaires tunisiens et étrangers et un bon nombre de bénéficiaires potentiels du projet parmi les chercheurs (docteurs et doctorants) de l'écosystème du Technopôle de Sfax disposant de résultat de recherche susceptible d'être transformé en une opportunité de création d'une start-up technologique.

Les échanges de ce Roadshow à distance se sont focalisés sur l'accompagnement technique et financier proposé par le projet pour permettre la valorisation des résultats de recherche et la création des startups technologiques à partir des technologies produites et validées au niveau des laboratoires.

Le Directeur général du Technopôle de Sfax Fetah Krichene, qui ouvrait les travaux de ce Roadshow a qualifié le projet « TECHNORIAT », de "bonne association" entre le monde de la technologie et celui de l'entrepreneuriat.

Il a fait savoir, au passage, que malgré la conjoncture du COVID, l'écosystème des technopôles fonctionne et que les chercheurs tunisiens ont tous les moyens de relever le défi de transformation de leurs inventions en des projets technologiques et industriels.

L'équipe de « TECHNORIAT » et ses partenaires ont offert une opportunité d'accompagnement des porteurs d'idées de projets et de brevets d'inventions, a-t-il estimé.

Pour sa part, la Directrice générale de la valorisation de la recherche au ministère de l'Enseignement Supérieur Rim Saied a réitéré le soutien du ministère à ce genre de projets initiés au sein des Technopôles de la Tunisie en partenariat avec l'Association des Technopôles de Tunisie (ATT).

Elle a exhorté les différents intervenants à impliquer encore davantage le ministère dans de telles initiatives pour qu'il puisse mieux les appuyer. La responsable a aussi appelé à ce que le nombre de bénéficiaires du projet soit plus important que celui prévu (12) vu le nombre d'intéressés attendus par l'accompagnement que va procurer le projet, d'après elle.

Un projet qui favorise la levée des blocages des innovations sorties des laboratoires

Le projet « TECHNORIAT » est financé par le Programme d'appui à l'écosystème de l'entrepreneuriat et de l'innovation en Tunisie (INNOVI) avec un budget de 14, 5 M d'euros (environ 47,2MDT), sous forme de subvention a fait savoir Lena Conte qui fait savoir dans une brève présentation que l'objectif de ce programme étant de contribuer à la structuration de l'écosystème de l'innovation.

Fruit d'un partenariat avec l'association des technopoles et le Commissariat de l'énergie atomique, « TECHNORIAT » s'étalera, aux dires de son initiateur et ancien ministre des TIC Noomen Fehri, sur deux ans.

L'associé gérant d'ODF (OurDigitalfuture), spécialisée dans le développement l'appropriation, les politiques publiques... ) et porteur du projet a ajouté que TECHNORIAT vise à palier à une insuffisance dans l'écosystème tunisien à savoir le blocage des brevets internationaux tunisiens et des innovations sorties des laboratoires au stade de prototypage sans pouvoir passer au stade d'industrialisation bien qu'ils répondent aux critères de fiabilité scientifique et technologique.

Il a mis en évidence l'importance de la propriété intellectuelle, qu'il a qualifiée de « seule mesure du capital immatériel dans les chaînes de valeur mondiales » ainsi que du développement, l'enregistrement des brevets et la production de la propriété intellectuelle dans l'œuvre de développement économique.

M. Fehri a exhorté la communauté de recherche à faire face au blocage des innovations sorties des laboratoires et des brevets internationaux tunisiens au stade de prototypage et d'industrialisation par la suite.

Le projet « TECHNORIAT » repose, en effet, sur un triple pilier d'accompagnement à l'entrepreneuriat, à la valorisation de la propriété intellectuelle et à l'industrialisation. Trois grands secteurs sont visés par le projet en l'occurrence les énergies renouvelables, l'environnement et l'économie circulaire, puis les sciences de matériaux et enfin la biotechnologie, la santé et l'agro-alimentaire.

Les étapes par lesquelles doivent passer les bénéficiaires du projet dits « Technoriates » sont respectivement celles d'appel à candidature et de recrutement de 24 chercheurs (phase actuelle), ensuite le Bootcamp qui se déroulera en avril 2021 pour la sélection, puis l'étape d'incubation des 12 chercheurs qui s'étalera d'avril à novembre 2021 et enfin l'étape de commercialisation de la technologie et d'accélération du processus à l'international, a expliqué Ramzi Zammali, responsable appropriation à « TECHNORIAT ».

Par ailleurs, un nombre de chercheurs participant à la rencontre ont posé, des questions se rapportant aux critères d'éligibilité au projet. « Est ce qu'il faut avoir un prototype validé au laboratoire pour pouvoir participer ? », a lancé l'un de ces participants. Le chercheur Sami Maalej a, pour sa part, évoqué la situation ou le détenteur de l'invention technologique est une équipe de chercheurs, il s'est interrogé sur la partie qui pourrait être le porteur de projet : serait-elle toute l'équipe ou l'une de ses membres ? .

D'autres Roadshows seront consacrés dans les jours qui viennent à Medenine et Gafsa puis à d'autres régions, ont bien mentionné les organisateurs de la manifestation, a-t-on indiqué.

-

A La Une: Tunisie

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.