Ile Maurice: Mort suspecte de Kistnen - La construction de drains sert-elle à financer la campagne électorale ?

Mes Rama Valayden et Roshi Bhadain ont parlé de contrats accordés à Soopramanien Kistnen par, entre autres, le conseil de district de Moka à la veille des dernières élections. Il était question de construction et de nettoyage de drains.

Lors de l'audience de l'enquête judiciaire sur la mort de l'agent du Mouvement socialiste militant (MSM), vendredi, Aswantsingh Sookun, le Head of Infrastructures au conseil de district de Moka, a confirmé des projets de construction de drains alloués à la compagnie de Soopramanien Kistnen, Rainbow Construction. Y compris un projet en particulier à Vuillemin, complété en pleine campagne électorale.

Nous avons parlé à un des ex-ouvriers de Kistnen au sein de Rainbow Construction. S'il se rappelle bien de travaux à Vuillemin, pour lui, le contrat ne concernait pas que des drains. Il nous raconte comment s'est passé ce que l'on peut appeler une magouille. «Le contrat a été alloué quelques mois avant les élections 2019. On construisait et nettoyait bien sûr des drains à Cité Vuillemin mais, en même temps, on allait installer des tentes presque chaque jour pour le besoin de la campagne électorale du MSM.» Kistnen était-il payé pour ces tentes ? «À cette question, Kaya nous répondait que ces coûts étaient compris dans le prix des drains !» L'ouvrier ne sait pas si le défunt travaillait à perte ou non, comme d'ailleurs pour d'autres projets qui lui étaient octroyés.

300 mètres

De l'argent destiné à la construction de drains détourné vers le financement de la campagne électorale du MSM ? Nous nous sommes d'abord rendus à Vuillemin nous rendre compte sur place du travail. Les nouveaux drains construits mesurent environ 300 mètres.

Nous nous sommes ensuite rendus au conseil de district de Moka, à Quartier-Militaire, après avoir essayé vainement d'entrer en contact téléphonique avec le président, Sudhir Soonarane et le Chief Executive Officer, GhovadarajahRaman- jooloo. Dès que le premier nous a vus, il s'est littéralement enfui à l'intérieur en nous disant qu'il restera bloqué pendant toute la journée dans des réunions. Même réplique pour Ghovadarajah Ramanjooloo, qui nous a fait savoir qu'il est pris dans des réunions de travail, justement concernant des drains. Nous voulions leur demander si c'est vrai qu'une partie de l'argent payé à Sooprmamanien Kistnen a été utilisée pour la campagne électorale du MSM. Et si Ramanjooloo, surtout, avait régulièrement des conversations avec Kistnen, comme nous l'ont dit des proches du défunt. Mal- heureusement, ils ne veulent pas parler. Pourquoi ? Selon nos renseignements, un ordre a même été circulé au conseil de district pour que personne ne parle à l'express.

Nous avons consulté le rapport de l'audit pour l'année 2018-2019 mais n'avons trouvé aucune remarque concernant la qualité et le coût des travaux au conseil de district. Puisque la Commission électorale vient de déclarer ne pas être habilitée à enquêter sur les dépenses de campagne, peut-être l'Independent Commission against Corruption ou la police s'y intéresseront-ils ?

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.