Maroc: Mme Bouchareb lance le projet de mise à niveau urbaine de l'entrée sud de Tarfaya

Tarfaya — La ministre de l'Aménagement du Territoire national, de l'Urbanisme, de l'Habitat et de la Politique de la Ville, Nouzha Bouchareb, a lancé lundi les travaux de mise à niveau urbaine de l'entrée sud de la ville de Tarfaya.

Ce projet, d'un coût global de 75 millions de dirhams dont 15 MDH assurés par le ministère, vise à promouvoir la vocation touristique de Tarfaya, à améliorer le cadre de vie de la population et à valoriser ses atouts économiques à travers la réalisation d'une liaison vers la future voie express Tiznit-Laâyoune, a déclaré à la presse Mme Bouchareb.

Elle a ajouté que le projet s'inscrit dans le cadre de chantiers d'envergure financés par le ministère et ses partenaires en vue d'accompagner la croissance urbaine de cette ville à travers la mise en œuvre de programmes de promotion de l'offre de logement, de lutte contre les habitations menaçant ruine et d'aménagement d'avenues principales.

La mise à niveau de l'entrée sud de la ville porte sur le revêtement de 39.600 m2 de trottoirs en pavé autobloquant, la pose de 1848 mL de bordures de type P1 et de bordures de type P3, l'aménagement de deux carrefours giratoires, ainsi que sur la plantation de 546 arbres, 40 palmiers et 600 palmiers le long du projet.

Il s'agit aussi de l'installation de 58 candélabres double cross de 10m répondant aux besoins en éclairage de l'entrée sud de Tarfaya, la pose de 1400 mL des canalisations en PEHD de diamètre 315 mm, en plus de la mise à niveau de 32 regards et avaloirs.

Ce projet est le fruit d'un partenariat entre le ministère de l'Aménagement du Territoire national, de l'Urbanisme, de l'Habitat et de la Politique de la Ville, la province de Tarfaya, le conseil provincial et la commune de la ville.

Il s'ajoute à d'autres chantiers déjà réalisés dans la province, dont l'intensification de l'offre d'habitat dans le cadre du programme du nouveau logement qui a concerné le lotissement Al Massira avec un investissement de 28,5 MDH et le lotissement Essalam pour un budget de 28,18 MDH.

Il s'agit aussi du programme de mise à niveau des quartiers sous-équipés de la ville qui a mobilisé une enveloppe budgétaire de 10 MDH destinés notamment à l'aménagement des façades er l'installation de l'éclairage public.

Les projets en cours de réalisation portent sur le programme de lutte contre l'habitat menaçant ruine qui profite à 602 familles pour un coût estimés à 60,2 MDH, dont la contribution du ministère s'élève à 30,1 MDH.

Ces projets concernent également l'aménagement de l'Avenue Mohammed VI dans le cadre du programme de politique de la ville, pour une enveloppe budgétaire de 36 MDH, dont 17 MDH assurés par le ministère de l'Aménagement du Territoire national, de l'Urbanisme, de l'Habitat et de la Politique de la ville.

S'y ajoutent l'aménagement d'une avenue principale à Akhfenir pour un montant de 16 MDH et la réalisation du lotissement Al Oubor dans la même commune d'un coût total de 24,2 MDH, dont une contribution du ministère de l'ordre 4,2 MDH.

En marge de cette visite, une convention a été signée par la ministre de l'Aménagement du Territoire national, de l'Urbanisme, de l'Habitat et de la Politique de la ville, le gouverneur de la province de Tarfaya, Mohamed Hamim, et le président de la commune de Daoura, Abdallah Mbirkat, visant le financement et la réalisation du programme d'aménagement du centre de cette collectivité territoriale.

Ce programme vise à aménager l'avenue adjacente à la voie express n°1 située au centre de la commune Daoura, la réalisation de trottoirs, l'extension et l'installation du réseau d'éclairage public, en plus de la création des espaces verts et la plantation d'arbres.

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.