Madagascar: Antsiranana - L'Hôpital « Manarapenitra » prépare l'avenir

En ce début de la nouvelle année, la direction du CHU de Tanambao- Antsiranana a choisi la rencontre avec la presse pour dresser un bilan et dessiner des perspectives.

Certes, l'équipe actuelle n'a opéré que seulement trois mois , depuis la nomination du nouveau directeur de l'établissement Dr Hery Dels Andrianiaina, mais l'occasion a permis à ce dernier de présenter l'ensemble des activités, de faire le point sur les étapes déjà franchies et les perspectives. Il a tenu également à expliquer la place de l'hôpital dans l'offre de soins dans la région.

Entouré de ses proches collaborateurs, il a également saisi cette occasion pour rappeler l'évènement de l'année dernière qui a failli ternir l'image de cet hôpital réputé comme « Manara-penitra » (en norme). Mais en même temps il a énuméré les changements apportés en son sein durant ces trois mois, conformément aux cinq priorités de la santé publique prônées par le ministère. Citons entre autres la réhabilitation des infrastructures, l'amélioration de la qualité de soins et la performance des ressources humaines, le renouvellement des équipements, l'humanisation des soins, la lutte contre la corruption...

Car , le constat a réellement montré qu'il y avait des failles au niveau de l'accueil des patients, du comportement de quelques personnels hospitaliers, la direction du CHU Tanambao a décidé de dispenser de formation pour les personnels d'appui, les agents de sécurité, les brancardiers en particulier car la plupart des plaintes reçues proviennent d'eux. Cette formation a été axée sur l'humanisation des soins. En outre, en collaboration avec le Bianco Antsiranana, tous les personnels sans distinction ont suivi une séance de formation sur la lutte contre la corruption.

Bien commun

En ce qui concerne l'organisation interne de cet hôpital universitaire et à vocation chirurgicale, le directeur a déclaré que désormais l'établissement a placé ses activités sous le slogan « Nintsika jiaby izy ity » ( nous sommes tous propriétaires de l'hôpital). Cela veut dire que les patients et leurs accompagnateurs doivent aussi à leur tour respecter les disciplines mises en place, pour ne parler que l'hygiène, les horaires de visite, le nombre des visiteurs ... . « Nous avons déjà fait des efforts, on a mis en place un standard de service, mais tout le monde doit aussi adhérer à cette organisation. Que les accompagnateurs ou les patients n'essaient pas de tenter les médecins ou des paramédicaux pour leur égoïsme ou par leur urgence, qu'ils respectent les dispositions déjà prises » a appuyé le directeur du CHU Tanambao.

Concernant les infrastructures, il a évoqué les gros projets qui occuperont l'année 2021. Il s'agit de la réhabilitation du bloc opératoire et l'implantation d'un hangar réservé aux accompagnateurs en provenance des communes reculées. Ce hangar comprendra de toilette, de cuisine, de dortoir ... En outre, les travaux de clôture de l'hôpital avancent à grand pas.

A la fin de cette rencontre, les ressources humaines sont renforcées car deux nouveaux médecins spécialistes ont été présentés. Il s'agit de Toky Harivonjy Rakotoarivo, médecin spécialiste en oncologie et d'Eddy Manevarivo Ramaminiaina, spécialiste en biologie.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.