Madagascar: Andohatapenaka - Les candidats au dépistage se raréfient

Sept personnes attendent la reprise du test de dépistage du virus de la Covid-19 devant le portail du centre de traitement du coronavirus (CTC ) à Andohatapenaka, hier vers 13 heures.

Les professionnels de santé sont en pause déjeuner. Durant ce temps d'attente, la file ne grossit pas. Il n'y a pas de bousculade pour passer le dépistage de ce virus, depuis la réouverture du centre. Une trentaine de personnes son t venues samedi, même chiffre le dimanche, et une cinquantaine, hier.

Lors de son ouverture, au mois de juin, pourtant, la file d'attente a été longue. Près de six cents personnes par jour venaient pour faire le test. Apparemment, passer ce test n'intéresse plus grand monde, aujourd'hui. « Nous sommes venus ici, sous l'ordre de notre supérieur. Il nous a demandé de faire un test, après avoir toussé au bureau. Nous ne présentons pas d'autres symptômes. C'est insensé, car ce n'est pas parce qu'on tousse qu'on soit forcément atteint de la maladie à coronavirus », relatent deux hommes rencontrés au CTC.

Ce n'est pas certain que les professionnels de santé vont effectuer des prélèvements sur ces deux employés. Le test est réservé, principalement, aux personnes qui présentent les symptômes de la maladie. Il dépendra, ensuite, des enquêtes des professionnels de santé sur chaque patient. Car les tests sont limités, le ministère de la Santé publique évite le gaspillage. Comme avant, si tous les membres d'une famille présentent les symptômes de la maladie, seul l'un d'eux passera le test.

Ce qui est certain, c'est que tous les individus qui effectuent le test de dépistage du virus de la Covid-19 vont devoir rester confinés chez eux, jusqu'à la sortie du résultat. Ce temps d'attente serait de 72 heures. « Les personnes qui effectuent un test sont considérées comme des porteuses du virus. Ainsi, elles doivent rester chez elles, pour prévenir la transmission du virus », indique le Dr Manitra Rakotoarivony, directeur de la Promotion de la Santé au sein du ministère de la Santé publique. Il rappelle que la carte d'identité nationale ou la carte d'étudiant est nécessaire pour passer le test.

Si le cas est avéré, l'équipe de la direction régionale de Santé publique d'Analamanga va procéder au « Tracing contact » et aux investigations, afin d'éviter la propagation du virus. « Si un employé d'une telle entreprise est testée positive à la Covid19, une équipe d'intervention rapide va venir au niveau de l'entreprise pour effectuer le test. Ils n'ont pas à se déplacer au village Voara », rajoute le Dr Manitra Rakotoarivony.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.