Somalie: Les derniers soldats américains ont quitté la Somalie, à un mois des élections

L'information a été confirmée ce week-end par Africom, le commandant militaire américain en Afrique. Washington avait en permanence environ 700 soldats stationnés dans le pays, mais le président Donald Trump avait ordonné mi-décembre leur retrait.

La directive présidentielle a été suivie. Et les soldats américains se sont retirés avec même deux jours d'avance sur le calendrier. Africom a confirmé qu'il restait en Somalie une présence très limitée, mais la quasi-totalité des troupes a été réaffectée sur d'autres sites. Le commandement américain a refusé de dire lesquels, mais on pense notamment aux deux seules bases américaines permanentes en Afrique.

D'abord Camp Simba, dans le sud-est du Kenya. Il y a un an, ce site dédié au contre-terrorisme et à la formation des militaires kényans, avait subi une attaque inédite des islamistes somaliens. Les terroristes étaient parvenus à tuer trois Américains. Le général Townsend, commandant d'Africom, était justement sur place samedi. Le site a d'ailleurs connu d'importantes améliorations sécuritaires depuis l'an dernier.

D'autres ont probablement été envoyés à Camp Lemonnier, la base américaine située à Djibouti.

Dans le même temps, Washington a promis de poursuivre la lutte contre les shebabs. L'intensité des frappes de drones reste d'ailleurs très élevée. La semaine dernière, l'une d'elles a tué un islamiste.

De leur côté, dimanche, les terroristes ont attaqué un convoi de l'armée somalienne escortant un gouverneur et des officiers à 50 km de Mogadiscio.

Beaucoup d'experts ont critiqué le retrait américain de Somalie. D'autant qu'il tombe à un mauvais moment. Les tensions politiques sont fortes à moins d'un mois des élections. Et le groupe terroriste pourrait profiter du vide laissé par Washington.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.