Congo-Kinshasa: Où en est Modeste Bahati Lukwebo dans sa mission d'«informateur»?

Nommé « informateur » par Félix Tshisekedi, Modeste Bahati Lukwebo, lui-même transfuge du FCC, a pour mission d'identifier une coalition majoritaire à l'Assemblée nationale. Cette mission est de trente jours renouvelables une seule fois. Point d'étape, presque vingt jours après sa nomination.

Des échanges ont déjà été amorcés. Certains représentants des partis et regroupements politiques ont déjà été reçus par l'informateur.

Modeste Bahati Lukwebo dit qu'il avait préféré commencer par des contacts discrets avant d'entamer des rendez-vous plus formels devant les caméras.

Place à la seconde phase de sa mission. Cette semaine, un canevas et un calendrier de travail vont être publiés. Modeste Bahati Lukwebo se donne sept jours pour consulter formellement ces partis et regroupements politiques. Et il souhaite présenter son rapport au plus tard le 30 janvier.

Pour sa part, l'entourage de Félix Tshisekedi se dit confiant. Fort de l'adhésion massive des transfuges du Front commun pour le Congo (FCC) de Joseph Kabila à l'Union sacrée de la nation, les proches de l'actuel chef de l'État se disent convaincus qu'une coalition majoritaire s'est déjà formée autour de leur leader.

Cela en dépit du fait que les négociations entre Félix Tshisekedi, Moise Katumbi et Jean-Pierre Bemba piétine.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.