Togo: 'Une épidémie en grande partie cachée'

18 Janvier 2021

L'OMS et Pékin auraient pu agir plus vite au début de l'épidémie de Covid-19, ont conclu les experts indépendants chargés d'évaluer la riposte mondiale, pour qui la propagation du virus a bénéficié d'une "épidémie en grande partie cachée".

Dans son second rapport qui doit être présenté mardi lors d'une réunion à l'Organisation mondiale de la santé, ce panel d'experts souligne qu'"en se référant à la chronologie initiale de la première phase de l'épidémie, on constate qu'il aurait été possible d'agir plus vite sur la base des premiers signes".

Le Togo a été durement impacté par la pandémie avec ses conséquences sanitaires, sociales et économiques.

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.