Angola: L'Union européenne envisage d'approfondir son partenariat avec le pays

Lubango — L'Union européenne (UE) a l'intention d'approfondir son partenariat avec l'Angola dans les domaines politique et socio-économique, afin d'améliorer le bien-être des communautés locales.

L'intention a été exprimée, lundi, par l'ambassadrice de l'Union européenne (UE) en Angola, Jeannette Seppen, quand elle se confiait à la presse, à l'issue d'une rencontre avec le gouverneur de Huíla, Luís Nunes.

La réunion fait partie de la visite de deux jours que la diplomate effectue dans cette région, dans le sud du pays, pour évaluer la mise en œuvre des projets, localement, avec un financement de l'UE.

Parmi les projets financés par l'UE figure celui du renforcement de la résilience et de la sécurité alimentaire et nutritionnelle en Angola (FRESAN) qui est mis en œuvre par l'Institut Camões, du Portugal.

Les actions, en cours dans les communes de Humpata et Gambos, portent sur la construction de 100 réservoirs d'eau pour les habitants et de 25 fontaines pour les animaux, afin d'atténuer les effets de la sécheresse.

Les projets ont une période de mise en œuvre de 31 mois. Ils sont également destinés aux communes de Chiange, Rio d´Areia, Tunda dos Gambos et Humpata pour l'irrigation agricole.

Le programme est évalué à 1.499.983 euros, dont 1.349.985 sont subventionnés par l'UE, via FRESAN, et 149.998 euros par l'ONG norvégienne «Norwegian Church Aid» (NCA), et est exécuté par ADRA.

Jeanntte Seppen a déclaré qu'il s'agissait d'un vaste programme qui miserait désormais sur les questions climatiques.

Elle a précisé que l'UE avait indiqué le dialogue dans ce partenariat, comme le meilleur outil pour évaluer les besoins, les problèmes et les défis, afin de travailler ensemble pour atteindre les objectifs.

Le gouverneur salue les projets

À son tour, le gouverneur de la province, Luís Nunes, a mis en relief la collaboration de l'UE, qui a permis à Huíla de bénéficier de plus de 90 projets sociaux.

Parmi ces projets, il a cité le FRESAN, de revitalisation de l'enseignement technique et de la formation professionnelle en Angola (RETFOP), ainsi que les projets Justice pour les Enfants et Eau pour les populations.

L'intention a été exprimée, lundi, par l'ambassadrice de l'Union européenne (UE) en Angola, Jeannette Seppen, quand elle se confiait à la presse, à l'issue d'une rencontre avec le gouverneur de Huíla, Luís Nunes.

La réunion fait partie de la visite de deux jours que la diplomate effectue dans cette région, dans le sud du pays, pour évaluer la mise en œuvre des projets, localement, avec un financement de l'UE.

Parmi les projets financés par l'UE figure celui du renforcement de la résilience et de la sécurité alimentaire et nutritionnelle en Angola (FRESAN) qui est mis en œuvre par l'Institut Camões, du Portugal.

Les actions, en cours dans les communes de Humpata et Gambos, portent sur la construction de 100 réservoirs d'eau pour les habitants et de 25 fontaines pour les animaux, afin d'atténuer les effets de la sécheresse.

Les projets ont une période de mise en œuvre de 31 mois. Ils sont également destinés aux communes de Chiange, Rio d´Areia, Tunda dos Gambos et Humpata pour l'irrigation agricole.

Le programme est évalué à 1.499.983 euros, dont 1.349.985 sont subventionnés par l'UE, via FRESAN, et 149.998 euros par l'ONG norvégienne «Norwegian Church Aid» (NCA), et est exécuté par ADRA.

Jeanntte Seppen a déclaré qu'il s'agissait d'un vaste programme qui miserait désormais sur les questions climatiques.

Elle a précisé que l'UE avait indiqué le dialogue dans ce partenariat, comme le meilleur outil pour évaluer les besoins, les problèmes et les défis, afin de travailler ensemble pour atteindre les objectifs.

Le gouverneur salue les projets

À son tour, le gouverneur de la province, Luís Nunes, a mis en relief la collaboration de l'UE, qui a permis à Huíla de bénéficier de plus de 90 projets sociaux.

Parmi ces projets, il a cité le FRESAN, de revitalisation de l'enseignement technique et de la formation professionnelle en Angola (RETFOP), ainsi que les projets Justice pour les Enfants et Eau pour les populations.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.