Cameroun: Quinzaine du film lycéen - Premier clap !

Hier à Yaoundé, une conférence de presse en présence des promoteurs et de Lilian Thuram, parrain de l'événement, a retracé les contours de ce concept appelant à la créativité des jeunes.

12 visions jeunes, fraîches et pas moins critiques de la société, passées au filtre de l'objectif-caméra. La première édition des Ateliers Mwinda, concept incorporé dans la Quinzaine du film lycéen qui vise l'émulation de la jeunesse créative dans le domaine du 7e art en particulier, a officiellement été lancée hier à Yaoundé. L'Institut français du Cameroun a accueilli une conférence de presse pour l'occasion. Les coéquipières derrière cette initiative, la photographe et réalisatrice camerounaise, Osvalde Lewat et l'éditrice Véronique Cazeneuve, entourées de leur team et appuyées par Lilian Thuram, parrain de cette rencontre, sont dans la dernière ligne droite. L'échange avec la presse a permis de revisiter les perspectives de ce « projet qui a vocation à s'inscrire dans la durée, avec notamment une organisation tous les deux ans », a certifié Osvalde Lewat.

L'activité ouverte en 2019 à 24 jeunes réalisateurs, puis peaufinée actuellement à 12 finalistes associés en binômes, a accouché de six films, pour lesquels Eloi Bela, coordonnateur des Ateliers Mwinda, n'a pas caché son enthousiasme. La cérémonie de clôture à Canal Olympia de Yaoundé, le 23 janvier prochain, ce samedi donc, promet d'aller à la découverte de divers scénarii palpitants. « Les mentors ont fait un travail impressionnant, en les emmenant à faire une réécriture de leurs scénarios, ainsi qu'en leur montrant des plans de tournage, les aidant ainsi à passer d'une idée abstraite à quelque chose de matériel », a constaté Eloi Bela. Parmi les professionnels du cinéma qu'il mentionne, ressortent des noms de réalisateurs camerounais bien connus du milieu du 7e art, comme Cyrille Masso, Françoise Ellong ou Narcisse Wandji. Un accompagnement salué par Lilian Thuram.

L'ancien international français de football, au Cameroun pour suivre de près cette plateforme qu'il parraine, a apprécié cette main tendue à la jeunesse locale. « Le plus beau cadeau qui puisse être offert à un jeune, c'est de l'inciter à développer une bonne estime de lui, afin qu'il se dise qu'il est capable de plus, qu'il ne se mette pas de frein. J'ai accepté de m'associer à cet événement car des gens m'ont donné la direction, m'ont encadré quand j'étais jeune », a rappelé le champion du monde 98, désormais écrivain. Son livre « Mes étoiles noires - De Lucy à Barack Obama » a été dédicacé hier à l'IFC de Yaoundé suite à la conférence, et fera d'ailleurs l'objet d'autres causeries et débats cette semaine entre Yaoundé et Douala, où il sera au cœur de plusieurs articulations de la Quinzaine du film lycéen. Pour les 12 finalistes, l'aventure ne fait que commencer. Selon la promotrice Osvalde Lewat, les meilleurs films, courts-métrages documentaires, seront diffusés sur TV5 Monde et Canal+. Les partenaires CRTV et Institut français se chargeront également de séances de projection.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.