Afrique: CHAN 2020 - Le champion assure l'essentiel

Le Maroc s'est imposé 1-0 au Stade de la Réunification hier, face à une équipe du Togo qui peut nourrir des regrets.

« On est passés à côté d'un match nul, parce que l'équipe togolaise est bien organisée ». Ces propos du sélectionneur du Maroc, tenus hier en conférence de presse d'après-match, donnent une idée de ce qu'a été la partie inaugurale de la poule C du CHAN. Au vu du score, 1-0, le Maroc ayant pris l'avantage à la 27e minute sur un penalty de Yahya Jabrane (sorti dans un premier temps par le portier togolais mais retiré pour position jugée irrégulière par l'arbitre de touche), le suspense est resté entier jusqu'à la fin du match.

Un scénario qui s'est profilé tout de même dès l'entame de la rencontre : les champions en titre ont le pied sur le ballon et le font bien circuler. Mais les Eperviers, plutôt bien en place, ne concèdent pas beaucoup d'occasions franches. Bien plus, ils tentent des incursions dans le camp adverse, suscitant des applaudissements d'un public qui leur est majoritairement acquis. Public clairsemé mais vibrant.

Problème, dans un camp comme dans l'autre, les joueurs pêchent dans la finition. Ayoub El Kaabi, le 9 marocain, va ainsi placer pas moins de trois coups de tête au-dessus de la barre d'Abdoul Moubarak, le gardien des Eperviers. Au final, le score est donc débloqué suite au penalty obtenu après un cafouillage, puis un accrochage dans la surface de réparation du Togo. Les poulains de Jean-Paul Abalo vont contester. Dans le public on jugera sévère la décision de M. Andofetra Rakotojaona, mais l'arbitre malgache maintiendra sa décision.

Les Togolais, qui répondront présent côté défi physique tout au long du match, peuvent nourrir des regrets. Il y avait réellement de la place pour ne serait-ce que gratter le point du nul. Mais le coach Abalo choisit de ne pas pleurer sur les occasions manquées. Préférant garder les énergies pour le prochain match contre l'Ouganda.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.