Sénégal: Le couvre-feu maintenu à Dakar et Thiès

Dakar — Le chef de l'Etat a décidé de maintenir le couvre-feu, de 21 h à 5 h du matin, sur l'étendue des régions de Dakar et Thiès, dans le cadre de la lutte contre la Covid-19, a annoncé, mardi, le ministre, porte-parole et Coordonnateur de la Communication de la présidence de la République.

"Le chef de l'Etat a en outre, décidé de maintenir le couvre-feu, de 21 h à 5 h du matin, sur l'étendue des régions de Dakar et Thiès", a indiqué Seydou Guèye dans le communiqué annonçant la promulgation de la loi sur la gestion des catastrophes naturelles ou sanitaires.

Le ministre de l'Intérieur Antoine Félix Diom a annoncé lundi soir à la télévision nationale la prorogation du couvre-feu pour une durée de huit jours, dans les régions de Dakar et Thiès (ouest), une décision prise après l'expiration de la durée légale de l'état d'urgence (12 jours).

En attendant l'entrée en vigueur, ce mardi, de la loi sur l'état d'urgence modifiée, il a été demandé aux gouverneurs de Dakar et Thiès de prendre des arrêtés qui produisent les mêmes effets dans cette période de huit jours, correspondant à la prorogation du couvre-feu, a ajouté M. Diome.

Le président de la République a promulgué, ce mardi, la loi sur la gestion des catastrophes naturelles ou sanitaires.

"Le président de la République a promulgué, ce 19 janvier 2021, la loi n° 2021- 18 modifiant la loi n° 69 - 29 du 29 avril 1969 relative à l'état d'urgence et à l'état de siège"', a annoncé Seydou Guéye.

L'Assemblée nationale a adopté, le 11 janvier, un projet de loi portant modification de l'état d'urgence et de l'état de siège. L'adoption de ce texte octroie aux ministres, gouverneurs et préfets la possibilité de prendre des "mesures exceptionnelles" qui ne relevaient que des prérogatives du président de la République.

Selon Seydou Guèye, "la modification applicable, consacre l'entrée en vigueur, d'un troisième régime juridique qui gouverne désormais la gestion des catastrophes naturelles ou sanitaires".

"Il est signalé que nous ne sommes plus en état d'urgence", a-t-il précisé.

Toutefois, avec cette nouvelle législation, "nous basculons, dans la gestion des catastrophes et crises sanitaires, avec l'édiction et l'application, par les membres du gouvernement, les gouverneurs et préfets, de mesures sécuritaires et sanitaires", a expliqué le porte-parole.

Selon lui, "il s'agit notamment du couvre-feu, de la réglementation des rassemblements, réunions et du port du masque, ainsi que de l'organisation des déplacements, du fonctionnement des transports publics et des commerces".

Le président de la République a demandé aux membres du gouvernement de "veiller à l'exécution stricte des dispositifs d'application de la loi modifiée susmentionnée, valables pour un mois renouvelable".

Cent-soixante-huit (168) personnes ont contracté la Covid-19 qui a également causé 10 décès au cours des dernières 24h, selon le ministère de la Santé et de l'Action sociale.

Depuis le 2 mars, le Sénégal a enregistré au total 23 392 cas positifs au coronavirus dont 536 décès, 19 531 guéris et 3 324 personnes encore sous traitement.

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.