Cote d'Ivoire: Basket-ball (3e journée du championnat national) - L'Abc, la Soa et les autres...

19 Janvier 2021

La troisième journée du championnat disputée samedi et dimanche au Parc des sports de Treichville a mis à nu certaines disparités au niveau des équipes. Notamment chez les Dames où l'Abidjan basket club et la Société omnisports de l'armée se sont largement distingués.

Face à une modeste formation de l'Ue3A, les Abidjanaises se sont bien promenées (97-25). Mamiky Cissé (23 points, 5 passes décisives et 2 rebonds), Kouyaté Mariama (22 points, 3 passes décisives et 1 rebond), ajouté aux 11 points de Solange Ebondji et autres, et le compte était bon. Devant une telle machine de l'Abc qui venait, en plus de voir son moral dopé par les nouveaux dirigeants du club, forcément la volonté et la rage de vaincre d'Ama Kouadio (15 points, 1 passe et 2 rebonds) ne peuvent valoir qu'une goutte d'eau dans la mer.

Même scénario dans l'opposition Voltaire-Soa. Les étudiantes également n'ont pas fait le poids devant la colonne envoyée par le général Ali Dem. Naturellement, Voltaire a été malmené (110 - 40) ! Ici encore, la différence de niveau était palpable. Les jeunes filles de Voltaire étaient livrées à elles-mêmes. Aucune stratégie pour contrer l'adversaire, des femmes soldats qui avaient décidé, en plus, de se présenter avec tout leur arsenal de guerre.

Nailatou Buraimo et Ariana Tamedan, les deux étudiantes de l'institut Voltaire qui avaient à cœur de sortir la tête de l'eau, n'ont pu dépasser le tarif de 10 unités chacune. Là où Alima Doumbia (Soa), crachant du feu, (23 points, 6 passes décisives et 4 rebonds), et sa coéquipière Lalla Traoré (17 points, deux passes décisives et deux rebonds), avaient la boulimie.

Un naufrage collectif, allant de la classe dirigeante aux joueurs, en passant par l'encadrement technique. Même si les dirigeants n'ont pas les moyens véritables de leur politique, le coach, lui, devrait avoir au moins un objectif. Le basket-ball est un jeu qui fait appel constamment à l'intelligence. A tout moment, l'on doit être capable de limiter les dégâts en faisant tourner le cuir par des jeux de passe, tenter des dribbles ou essayer de pénétrer, par exemple. Mais assister impuissant l'adversaire et boire le calice jusqu'à lie, c'est trop facile.

En revanche, le public s'est régalé avec les filles du coach Thioms N'Da face à celles de Joskan. Dans cette belle bataille, le National centre d'Abidjan (Nca) a bouffé les Waraba de Csat (54-58). Nca doit cette victoire à une Koumba Diarrassouba de gala (21 points, 2 rebonds), aidée par Mariam Konaté (13 points 8 passes et 2 interceptions). Elles ont surpris la nouvelle génération montante du Csat qui n'a pas démérité, à l'instar d'Hanna Amani (19 points 2 passes et 3 rebonds) et sa complice Habiba Koné, auteur de 15 points, 2 passes et 4 rebonds).

Les résultats :

N1 Dames

Gspm-Fba :29-51

Nca-Csat : 58-54

Abc-Ue3a : 97-25

Voltaire-Soa :40-110

N1 Hommes

Abc-Warriors :104-54

Csat-Séwé :81-57

Jca-Azur :61-68

Ivstp-Africa :66-63

Asa-Soa :58-76

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.