Congo-Kinshasa: Le Prof Nkere Ntanda lance un cri de détresse à la classe politique

«L'actuelle classe politique a terriblement trahi le Congo ». Tel est le constat amer fait, en toute objectivité scientifique et œil patriotique, par le professeur des sciences politiques à l'Université de Kinshasa, Nkere Ntanda Nkingi. Profitant du jour mémorial de Mzee Laurent- Désiré Kabila, cet ancien collaborateur a lancé un cri de détresse ce samedi le 16 janvier 2021. L'auteur du livre :" NATIONALISME PROGMATIQUE, catalyseur du changement en RD Congo", regrette le fait que la classe politique dirigeante n'a pas mis en application le testament du Héros national Mzee Laurent-Désiré Kabila, dont le slogan est « ne jamais trahir le Congo ».

Rappelant que la phrase « ne jamais trahir le Congo » est avant tout philosophique et que cette dernière ne signifie pas seulement le fait pour les filles et fils du Congo de Lumumba, de « collaborer avec les étrangers pour venir faire la guerre à la République Démocratique du Congo, moins encore le fait d'aller vendre son pays à l'étranger qui fait de vous un professionnel du changement, mais plutôt lorsqu'on s'occupe du social, tout en assurant la paix, la sécurité dans le pays qui fait des dirigeants les professionnels. « Mais lorsque l'on se comporte mal vis-à-vis du Congo, donc on est en train de piller les richesses du Congo qui devaient servir au peuple congolais, on est en train de trahir le Congo », a expliqué le Prof Nkere Ntanda. Et de renchérir : « il est vrai de dire qu'on est en train de trahir le Congo en présentant au peuple congolais un gouvernement composé des prédateurs ou des gens qui ont déjà trahi le Congo à tout moment et ils reviennent encore pour l'enfoncer de nouveau. Il n'insinue pas nécessairement ou seulement le fait de collaborer avec les traitres ou les étrangers, pour venir faire la guerre. Ici, torpiller le Congo. Ce sont là, les traitres auxquels on était habitué ».

L'ancien collaborateur de M'zée Laurent Désiré Kabila, le professeur Nkere Ntanda souligne qu'un changement radical commence, au niveau du leadership, du point de vue des responsabilités, du point de vue du sens de l'amour pour son pays, du point de vue d'engagement pour le Congo.

« Au stade actuel, le peuple congolais a besoin que les piliers de la démocratie soient de strictes applications et le testament de l'héros national M'zée Laurent Désiré Kabila soit un slogan pour tous, et que ces valeurs-là soient vraiment inculquées dans la mentalité des leaders congolais. Et c'est seulement avec ça que la communauté nationale peut dépasser les insuffisances de la trahison du Congo auxquelles on a fait allusion », a-t-il conclu.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.