Madagascar: Hajaniaina Tahina Andrianandrasana - De juge anti-corruption à sénateur

Le benjamin de la troupe. C'est la première casquette portée par Hajaniaina Tahina Andrianandrasana, lors de ses premiers pas au Sénat. Magistrat de carrière, il figure parmi les six sénateurs nommés par Andry Rajoelina, président de la République.

Agé de 42 ans, le sénateur Andrianandrasana est le plus jeune des dix-huit membres de la Chambre haute. Un statut qui l'a amené à conduire la cérémonie d'ouverture de la session spéciale aux côtés du doyen d'âge qu'est le sénateur Jean André Ndremanjary, lui aussi étant parmi les six sénateurs nommés par le Chef de l'Etat.

Avant d'être propulsé à la Chambre haute Hajaniaina Tahina Andrianandrasana, bien que méconnu du public, s'est fait un nom dans le microcosme de la magistrature, notamment, dans le monde de la juridiction anti-corruption. Dernièrement, il a été substitut du procureur de la République près de la juridiction de première instance du Pôle anti-corruption (PAC), d'Antananarivo. De 2009 à 2014, il a déjà substitut près de l'ancienne Chaîne pénale anti-corruption (CPAC).

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.