Algérie: Handisport - Le MJS n'a pas reçu de correspondance de l'IPC

Alger — Le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) n'a été destinataire d'aucune correspondance émanant du Comité international paralympique (IPC) au sujet de la suspension pour "mauvaise gestion" en novembre dernier du bureau exécutif de la Fédération algérienne handisport (FAH), a indiqué mardi le ministre Sid Ali Khaldi.

"Je n'ai reçu aucune information ou correspondance de l'instance internationale à ce sujet", a affirmé Sid Ali Khaldi à la presse au sujet d'une prétendue saisine de l'IPC par l'ancien bureau de la FAH suspendu, et qui a été remplacé juste après par un directoire provisoire pour gérer les affaires courantes.

L'instance fédérale a expliqué de son côté à l'APS qu'un des membres suspendus s'était plaint auprès de l'IPC qui s'est enquis pour sa part de la situation prévalant à la FAH dans une correspondance.

Le MJS a désigné Noureddine Nemer à la tête du directoire de la FAH installé en novembre suite à la suspension de Mohamed Hachefa et son bureau exécutif pour "mauvaise gestion".

Selon la décision du MJS, le directoire est chargé de "la gestion des affaires courantes et d'assurer la continuité des activités de la Fédération algérienne handisport pour le reste de la durée de l'actuel mandat olympique".

La suspension de Mohamed Hachefa et son bureau fédéral intervient dans le cadre des visites de contrôle et d'inspection effectuées au niveau des différentes fédérations nationales, en vue de la prochaine opération de renouvellement des instances sportives.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.