Sénégal: Le billet « Vite dit ! » - Le vêtement bavard

19 Janvier 2021

En observant les gens, on se rend vite compte que les hommes en costume ou grand-boubou hors de prix sont rares et que les femmes, élégantes dans le port vestimentaire, se font désirer. Ici, on semble abhorrer la frime car tous sont tout relax dans un tee-shirt disant quelque chose de plus ou moins agressif.

Pour vous en convaincre, arpentez les rues de la ville ou prenez les transports en commun. Vous ne manquerez pas de lire quelque chose étalé sur la poitrine des gens que l'on croise. Une dame, ne comprenant pas la langue de Molière, porte du «Je suis à toi», une femme mariée affiche du «Suis-moi», une célibataire fait du «Je suis une princesse». Un ado, qui ne parle pas anglais, joue avec du «Save water», tandis qu'une musulmane bon teint, sans comprendre grand-chose, pose avec du «Drink wine».

Nous sommes abreuvés de mots, de phrases et de slogans, le plus souvent dans la langue de Shakespeare. Face à cette généralisation du vêtement bavard, soutenons le parler local, avec sur nos tee-shirts des «Jambaar ca waar wa», «Xeex tilim, daan febar», «Goor fit», «Jigeen taar», etc.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.