Sénégal: Seydou Guèye - « Nous basculons dans la gestion des catastrophes et crises sanitaires »

19 Janvier 2021

Le ministre, porte-parole et coordonnateur de la Communication de la présidence de la République a, dans un communiqué annonçant la promulgation mardi de la nouvelle loi n° 2021-18 modifiant celle de 1969 sur l'état d'urgence et l'état de siège, déclaré que « nous ne sommes plus en état d'urgence.

Toutefois, nous basculons dans la gestion des catastrophes et crises sanitaires, avec l'édiction et l'application, par les membres du gouvernement, les gouverneurs et préfets, de mesures sécuritaires et sanitaires ».

Il s'agit notamment, selon Seydou Guèye, du couvre-feu, de la réglementation des rassemblements, réunions et du port du masque, ainsi que de l'organisation des déplacements, du fonctionnement des transports publics et des commerces.

« Le président de la République demande aux membres du gouvernement de veiller à l'exécution stricte des dispositifs d'application de la loi modifiée susmentionnée, valables pour un mois renouvelable. Le chef de l'Etat a, en outre, décidé de maintenir le couvre-feu, de 21 h à 5 h du matin, sur l'étendue des régions de Dakar et Thiès », a-t-il ajouté. Dans ce contexte, M. Gueye indique que le président Macky Sall a invité les populations à poursuivre les efforts de prévention individuelle et collective, pour endiguer la pandémie de Covid-19.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.