Algérie: Autoroute Est-ouest - Lever les contraintes pour parachever les travaux

El Tarf — Le ministre des Travaux publics et ministre des Transports par intérim, Farouk Chiali, a insisté mardi au cours de sa visite à El Tarf sur l'impératif d'œuvrer à lever les contraintes entravant le parachèvement du tronçon de l'autoroute Est-ouest entre l'échangeur de Dréan et la frontière algéro-tunisienne sur 84 km et sur l'accélération de la cadence des travaux afin de "le livrer le 5 juillet 2021".

S'exprimant devant la presse, en marge d'une visite de travail dans cette wilaya frontalière, le ministre a précisé que le taux de réalisation du projet est 85%, précisant qu'il enregistre "une avancée relativement satisfaisante" et sera livré lors de la prochaine célébration du double anniversaire de la jeunesse et l'indépendance, tout en "tenant compte de probables contraintes et imprévus".

La visite de M. Chiali qui s'inscrit dans le cadre du suivi de ce mégaprojet qui s'étale sur les communes de Dréan, Besbes, Sidi Kaci, Zerizer, Lac des oiseaux, Ain Assel, Tarf et Khanguet Aoun, a permis, a-t-il soutenu, de "s'enquérir de l'état d'avancement des travaux et de recenser les contraintes entravant son parachèvement".

Confiés à la société chinoise CITIC, les travaux ont accusé, a-t-il déploré, "de grands retards dans leur livraison", situation qui a été à l'origine de la résiliation du contrat avec le consortium japonais Cojaal, a rappelé le ministre, signalant également les retards induits par la crise sanitaire liée à la covid-19.

Selon les explications fournies in situ à la délégation ministérielle, les contraintes relevées sur le tracé ont été "quasiment levées", à l'exception de la section du passage de la conduite d'AEP entre Ouled Ghiyet et El Tarf, tandis que celles relevées au niveau des échangeurs sont actuellement "en cours d'être résolues", à l'exception de celui de Bouhoumouna, relevant de la commune du Lac des Oiseaux.

Les contraintes liées aux déplacements des réseaux d'AEP de diamètre 600U sont en cours de démarrage et les déplacements des lignes électriques au niveau de l'échangeur d'El Tarf ont atteint un taux de 95%, a-t-on assuré, expliquant qu'aucune contrainte n'a été enregistrée en ce qui concerne les aires de péage.

Tout en mettant l'accent, dans ce contexte, sur l'importance du respect des engagements des différents partenaires concernés (Sonelgaz, domaines, DRE...), Farouk Chiali a fait savoir qu'un inspecteur général au ministère des Travaux publics effectuera dès le 26 janvier prochain une visite dans la wilaya d'El Tarf pour s'enquérir de l'état d'application des solutions aux contraintes qui freinent la finalisation de ce projet auquel un suivi "hebdomadaire" est accordé.

Accompagné du wali Harfouche Benarar, le ministre a inspecté, dans la commune d'Ain Kerma, le projet de traitement d'un glissement de terrain sur la RN 82 dont les travaux tirent à leur fin, avant de visiter un projet de modernisation du CW110 sur une distance de 15 Km.

Il a, d'autre part, donné le coup d'envoi des travaux d'aménagement et d'extension des quais du nouveau port de pêche d'El Kala et a suivi un exposé sur la rénovation du réseau d'électricité dans la même infrastructure, opérations qui ont nécessité une autorisation programme de plus de 13 millions de dinars pour un délai d'exécution de 10 mois.

Ce projet a pour finalité d'augmenter la capacité d'accueil de la flotte qui passe de 142 à 166 unités.

Le ministre a, en outre, reçu des explications sur les travaux de renforcement de la falaise rocheuse de la jetée principale du port qui a nécessité un coût de 140 millions de dinars pour un délai de réalisation de 12 mois.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X