Madagascar: Amboasary Atsimo - Deux policiers blessés dans des accrochages

Une série d'échanges de tirs entre dahalo et police a éclaté à Antaranty Amboasary Atsimo, avant-hier. Deux policiers ont été gravement blessés par balle.

Sans pitié. Des dahalo ont tendu une embuscade à l'équipe d'intervention de la police d'Amboasary Atsimo, ce lundi vers 15h. Un brigadier-chef de police (BCP) et un agent de police de troisième échelon (AP3) ont successivement été touchés à la poitrine.

Ce jour-là, une horde de malfaiteurs avaient dérobé du bétail à Soavela, une zone limitrophe des districts de Taolagnaro et d'Amboasary Atsimo. La police a été alertée pendant que les dahalo rassemblaient les zébus de leurs victimes dans un autre village, à Andranobory.

D'après les renseignements parvenus aux forces de l'ordre, les voleurs se dirigeaient vers Antaranty, un fokontany situé à sept kilomètres du chef-lieu de la commune urbaine d'Amboasary. Six policiers ont alors été dépêchés pour les intercepter. En arrivant à Evato, ils remarquèrent de loin deux individus. Ne se doutant de rien, ils se sont approchés d'eux pour les contrôler. Or, ces hommes étaient parmi les dahalo. « Ils étaient nombreux qui se cachaient dans une forêt. Sans crier gare, ils ont ouvert le feu. Un des policiers a reçu une balle. Les autres ont répliqué aux tirs tout en battant en retraite. Ils ont rapidement acheminé le collègue blessé vers l'hôpital avant de revenir. Les dahalo les attendaient », raconte la police locale.

Visé

« Une équipe renforcée a été renvoyée au front. Elle n'était pas encore descendue du 4×4 Nissan que les dahalo l'arrosèrent de balles. Sur le moment, un autre policier a été visé. Des impacts de projectiles ont été relevés sur la carrosserie du véhicule », poursuit la même source.

Puisque les dahalo se sont montrés imbattables, un renfort de la gendarmerie avec un bataillon de l'Armée sont venus les affronter et récupérer le bétail. Ils ont finalement pris le large en abandonnant leur butin. « Certains d'entre eux ont apparemment été blessés, mais ont été amenés par leurs complices », explique un gendarme.

Le BCP et l'AP3 ont été évacués vers l'hôpital d'Ambovombe. Sitôt mis au fait de la situation, le président de la République a mandaté le ministre de la Sécurité Publique et celui de la Défense Nationale pour voir les deux policiers victimes. Il leur a également donné des ordres sur l'arrestation des criminels le plus vite possible.

Selon les informations médicales, les deux policiers sont maintenant hors de danger.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.