Ile Maurice: Lynchage - Vishal Shibchurn réfute les allégations

Les deux hommes sont fichés à la police. Soupçonné d'avoir agressé sauvagement Fardeen Okeeb après des propos sectaires, Vishal Shibchurn se dédouane. La police poursuit son enquête.

Vishal shibchurn, un ex-pompier d'une quarantaine d'années habi- tant St-Hilaire et connu des services de police, a été convoqué au CCID hier dans le cadre de l'enquête sur l'agression sauvage de Fardeen Okeeb. Cet habitant de Petit-Raffray de 38 ans, également fiché à la police, a été lynché il y a quelques semaines dans sa localité après une vidéo qu'il avait faite et diffusée sur les réseaux sociaux et dans laquelle il tenait des propos sectaires. Il a porté plainte contre Vishal Shibchurn, qui a donc été entendu under warning par les enquêteurs.

L'ex-pompier réfute les allégations à son encontre et soutient qu'il était chez lui. Il dit même avoir une caméra à son domicile pour prouver ses dires. Son interrogatoire n'est pas encore terminé et devrait se poursuivre aujourd'hui. Vishal Shibchurn, qui a retenu les services de Me Narwin Ramdass, dit ne pas connaître Fardeen Okeeb. «Li maléré dimounn pé rod target mwa é pa prémié fwa sa. Mwa mo dan sosial», a rétorqué Vishal Shibchurn aux journalistes qui l'interrogeaient.

Fardeen Okeeb a dénoncé Vishal Shibchurn comme l'un de ses agresseurs. Accompagné de son homme de loi, Me Assad Peeroo, il a expliqué qu'un groupe de gros bras auraient débarqué chez lui et l'ont emmené à bord d'une fourgonnette dans un champ de cannes à Cottage, avant de le dévêtir et de le torturer. La vidéo de son lynchage a ensuite été diffusée sur Facebook. C'est un bon samaritain qui l'a trouvé dans un piteux état et qui a alerté les secours. Avant son agression, le trentenaire avait présenté ses excuses à la population mauricienne, dans une vidéo et dit avoir agi sous l'influence de l'alcool en répondant à des provocations en ligne.

Présence à la new court house. L'ex-pompier répond ne pas être redevable à un ministre quelconque

À sa sortie du QG du CCID durant la pause déjeuner, Vishal Shibchurn s'est expliqué sur sa présence devant la New Court House à Port-Louis, le mardi 11 janvier lors de la comparution du ministre du Commerce, Yogida Sawmynaden, dans le cadre de la «Private Prosecution» logée par la veuve de Soopramanien Kistnen. Plusieurs gros bras, dont certains fichés à la police avaient défilé et beaucoup s'interrogeaient s'ils étaient venus soutenir le ministre. L'ex-pompier répond qu'il n'est pas redevable à un ministre quelconque. «Mo enn self-made-man mwa. Minis pas fer mwa viv», devait lancer Vishal Shibchurn. Ce dernier dit être descendu à Port-Louis pour répondre à un «challenge» de Bruneau Laurette. Selon lui, on essaie de faire croire qu'il a un groupe qui veut semer la division alors que c'est le contraire.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.