Congo-Kinshasa: Modeste Bahati Lukwebo débute ses consultations en tant qu'informateur

En RDC, Modeste Bahati Lukwebo, a été nommé le 31 décembre informateur. Il commence ses consultations aujourd'hui. Il l'a annoncé ce mardi 19 janvier au cours d'une conférence de presse tenue à Kinshasa.

De notre correspondant à Kinshasa, Kamanda Wa Kamanda Muzembe

Modeste Bahati Lukwebo s'est dit confiant pour la mission d'informateur qui lui a été confiée, celle d'identifier une nouvelle majorité parlementaire après la rupture de la coalition FCC-CACH.

Pour le sénateur Bahati, les consultations se feront à un rythme soutenu : « Nous allons émettre les invitations de manière à ce que chaque jour, nous puissions recevoir trois ou quatre regroupements politiques et de manière à ce que, dans une semaine, nous ayons bouclé ces audiences ».

Dans les rangs de Lamuka, certaines voix refusent d'ores et déjà le rapprochement avec l'Union sacrée. Réponse de Bahati Lukwebo : « Et donc, tant qu'il n'y a pas un écrit dans ce sens, je considère que ce sont des expressions libres. Et tout ce que nous pouvons conseiller, c'est la modération parce que nous sommes dans un processus de transformation ».

Sur quoi se fonde cette confiance ? « Au vu de la situation difficile que traverse notre pays, tout acteur politique doit se sentir interpellé pour que les choses changent, pour que nous allions vers la bonne gouvernance ».

Le sénateur Modeste Bahati Lukwebo était accompagné du cercle rapproché qui travaille avec lui et parmi lesquels Samy Badibanga, le vice-président du Sénat et proche du président Félix Tshisekedi.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.