Libye: Des avancées dans le dialogue politique après quatre mois de blocage

Stephanie Turco Williams, Représentante spéciale par intérim du Secrétaire général et chef de la Mission d’appui des Nations Unies en Libye, lors d'une conférence de presse à Genève

L'ONU annonce que les participants du dialogue interlibyen approuvent un mécanisme de sélection des futurs dirigeants de la transition d'ici aux élections prévues en décembre 2021.

Prévu lundi, le vote du mécanisme de sélection de l'autorité libyenne unifiée s'est prolongé ce mardi 19 janvier et a acquis une majorité de 70% des voix des membres du Forum politique libyen. Le vote a eu lieu par téléphone ou par messagerie en raison de la pandémie de Covid-19. Selon un communiqué de la Mission d'appui des Nations-Unis en Libye (Manul), 72 membres du Forum sur 74 ont participé au vote. 51 ont voté pour, 19 contre, avec deux abstentions.

« Le meilleur compromis possible »

La proposition de l'ONU pour sortir de l'impasse a été considérée par Stéphanie Williams, l'envoyée spéciale de l'ONU par intérim, comme « le meilleur compromis possible ». Selon elle, il « respecte la dimension régionale et encourage les gens à travailler au-delà des divisions et des régions. »

« Un gouvernement démocratiquement élu »

Cette proposition consiste à ce que chacune des trois régions libyennes présente sa liste pour le prochain exécutif. Pour être acceptée, chaque liste doit être admise par 17 membres du Forum politique : sept membres de l'Ouest, six de l'Est et quatre du Sud. C'est la liste qui récoltera 60% de l'ensemble des voix dès le premier tour, qui sera nommée, sinon un deuxième tour sera nécessaire. La mission de cette autorité unifiée sera « temporaire ». Elle sera remplacée par « un gouvernement démocratiquement élu » le 24 décembre prochain, a rappelé Stéphanie Williams.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.