Algérie: Un avion spécial pour rapatrier les étudiants bloqués à l'aéroport de Casablanca

Alger — Un avion spécial de la compagnie Air Algérie a été mobilisé par l'Etat algérien le 18 janvier 2021 pour assurer le rapatriement des étudiants algériens bloqués au niveau de la zone internationale de l'aéroport de Casablanca (Maroc) et ce à titre gracieux, a indiqué mardi l'Ambassade d'Algérie au Maroc, démentant les informations faussement rapportées par la presse locale.

"Suite aux informations erronées et dénuées de tout fondement, rapportées par la presse locale concernant le rapatriement des étudiants algériens refoulés depuis Montréal (Canada) vers l'aéroport de Casablanca (Maroc)", l'Ambassade d'Algérie à Rabat a précisé dans un communiqué que "sur

"Un avion spécial de la compagnie Air Algérie a été mobilisé par l'Etat algérien en date du 18 janvier 2021 pour assurer le rapatriement de ces étudiants en Algérie, à titre gracieux, contrairement aux informations faussement rapportées", a-t-on ajouté de même source.

"Il aurait été souhaitable, par souci de respect des règles d'éthique et de professionnalisme requises en matière de journalisme, que les auteurs de ces articles prennent attache de la représentation diplomatique algérienne accréditée au Royaume du Maroc pour vérifier la véracité des informations avant de les publier", souligne le communiqué.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.