Angola: L'ancien patron de la compagnie TCUL détenu au Portugal

Luanda — L'ancien président du conseil d'administration de la société de transport collectif urbain de Luanda (TCUL), Abel António Cosme, un fugitif dans le cas "CNC", est détenu à Lisbonne, au Portugal.

Selon le Radio Nationale d'Angola (RNA), il a été arrêté jeudi dernier (14) par les autorités portugaises, conformément à une "interpellation" d'Interpol.

Selon le juriste Frederico Batalha, après son arrestation au Portugal, la prochaine étape pourrait être l'extradition de l'ancien patron de TCUL vers l'Angola.

S'adressant ce mardi à la RNA, l'expert a déclaré que le processus d'extradition pourrait être mené dans le cadre d'un accord de coopération judiciaire en vigueur entre les deux pays.

"Il existe un accord de coopération judiciaire entre les Etats angolais et portugais, nous croyons donc que le processus d'extradition sera mis en œuvre", a-t-il expliqué.

Selon le Radio Nationale d'Angola (RNA), il a été arrêté jeudi dernier (14) par les autorités portugaises, conformément à une "interpellation" d'Interpol.

Selon le juriste Frederico Batalha, après son arrestation au Portugal, la prochaine étape pourrait être l'extradition de l'ancien patron de TCUL vers l'Angola.

S'adressant ce mardi à la RNA, l'expert a déclaré que le processus d'extradition pourrait être mené dans le cadre d'un accord de coopération judiciaire en vigueur entre les deux pays.

"Il existe un accord de coopération judiciaire entre les Etats angolais et portugais, nous croyons donc que le processus d'extradition sera mis en œuvre", a-t-il expliqué.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.