Afrique de l'Ouest: Comité interparlementaire du G5 Sahel - Le secrétaire exécutif se présente au Premier ministre

19 Janvier 2021

Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, a reçu en audience, le Secrétaire exécutif du Comité interparlementaire du G5 Sahel, Karamoko Jean Marie Traoré, le 19 janvier 2021.

Le Secrétaire exécutif du Comité interparlementaire G5 Sahel, Karamoko Jean Marie Traoré a pris officiellement fonction, le 25 février 2020. Près d'une année après, il a jugé opportun de se présenter au Premier ministre burkinabè, Christophe Joseph Marie Dabiré et recueillir ses conseils avisés. C'est l'objet de l'audience que le chef du gouvernement lui a accordé, le 19 janvier 2021 à la Primature. « Je suis d'abord venu pour m'acquitter d'un devoir qui aurait dû être fait depuis février 2020, étant donné que c'est à cette période que j'ai pris fonction au Secrétariat exécutif du Comité interparlementaire du G5 Sahel.

Compte tenu du contexte de la pandémie du coronavirus, nous n'avions pas eu l'occasion de rencontrer les autorités du Burkina Faso. C'est donc important pour moi aujourd'hui de venir me présenter, mais aussi partager l'actualité du Comité qui est une institution nouvelle dans le paysage du G5 Sahel », a soutenu M. Traoré à sa sortie d'audience.

Cette entrevue a également permis au Secrétaire exécutif de faire l'état des lieux de la structuration de son organisation. Il a confié que depuis sa prise de fonction, le Comité a engrangé des avancées « notables ». Il s'agit de la mise en place effective du secrétariat exécutif à Niamey au Niger et la relance des activités du Parlement malien après l'épisode de la crise post-électorale qui avait abouti à sa dissolution.

« Aujourd'hui, je peux dire que l'institution est fin prête. La pandémie de la COVID-19 nous a négativement impactés puisque notre agenda 2020 a été totalement perturbé. Néanmoins les choses vont bien », a dit Karamoko Jean Marie Traoré.

A La Une: Afrique de l'Ouest

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.