Burkina Faso: Décès de Macaire Ouédraogo - Hommage à « un exemple d'engagement politique »

19 Janvier 2021

Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, a conduit une délégation gouvernementale, le mardi 19 janvier 2021, au domicile du banquier et homme politique, Macaire Ouédraogo, décédé, le mardi 12 janvier dernier, à Ouagadougou.

A la suite d'une délégation dépêchée par le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré et une autre conduite par le président du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), Simon Compaoré, la famille du défunt Macaire Ouédraogo, décédé le 12 janvier 2021, a reçu, le mardi 19 janvier 2021, au quartier Pissy de Ouagadougou, les condoléances et les hommages du gouvernement. C'est le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré qui a conduit l'équipe.

Après s'être incliné sur la dépouille, le chef du gouvernement a signé le livre d'hommage. Par la voix du ministre d'Etat, Ministre de l'Administration territoriale et de la Décentralisation (MATD), Clément Sawadogo, l'exécutif a exprimé ses condoléances à la famille éplorée. « Nous nous inclinons devant la mémoire de notre papa, Macaire Ouédraogo, qui a été un exemple par son engagement politique et un exemple à défendre la démocratie à travers des valeurs positives dans la société burkinabè. Son départ nous plonge dans la tristesse », a témoigné Clément Sawadogo, à la famille.

Pour le Premier ministre, cet homme que beaucoup n'ont pas connu était une référence dans l'histoire politique du Burkina Faso. « Il était de mon devoir de venir saluer sa mémoire, présenter nos condoléances à la famille attristée et dire que nous avons été fiers de lui dans les années 1978, lorsqu'il a osé se lancer en politique et affronter les urnes en mettant en ballotage le président Sangoulé Lamizana », a-t-il soutenu. Macaire Ouédraogo, foi de Christophe Dabiré, après cette « séquence » de sa vie, a été un homme discret, mais qui a contribué à construire la démocratie et l'état de droit.

Le représentant de la famille, Henry Ouédraogo, a exprimé leur reconnaissance au président du Faso, au gouvernement et à l'Eglise catholique notamment, pour leurs marques de compassions. « A travers les témoignages, nous sommes réconfortés et pouvons dire qu'il était un bâtisseur qui a toujours cherché la justice. Après un passage assez bref dans le domaine politique, il s'est retiré et s'est consacré aux actions sociales et de développement. On a proposé de le décorer depuis longtemps, et même à titre posthume. Mais dans ses dernières volontés, il a dit qu'il souhaite attendre la décoration céleste », a-t-il ajouté.

Hier, mardi 19 janvier 2021 il y a eu l'absoute à l'église Christ roi de Pissy suivie de l'inhumation au cimetière municipale à côté de la cathédrale de Ouagadougou.

Macaire Ouédraogo, décédé le 12 janvier 2021 dans sa 86e année, est un banquier de formation. Candidat de l'Union nationale pour la démocratie et le développement (UNDD) à l'élection présidentielle de 1978, il avait contraint le président Sangoulé Lamizana, au second tour, une première en Afrique.

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.