Congo-Brazzaville: La Nuit des idées au Congo - La notion de proximité au cœur de la 4e édition

Dans le cadre de la 4e édition de la « Nuit des idées » au Congo qui se tiendra le 28 janvier, l'Institut français du Congo (IFC) en partenariat avec la délégation de l'Union européenne, proposera sur son site de Brazzaville et celui de Pointe-Noire une programmation construite sur deux axes, culture et nouvelles solidarités. Des moments de célébration qui seront retransmis en direct sur leur page Facebook.

La pandémie de covid-19 dont les effets troublants ont conduit les autorité compétentes à prendre des mesures sanitaires de confinement, couvre-feu, quatorzaine et bien d'autres, emmène la société à revoir sa manière de vivre. C'est dans ce contexte que s'inscrit la 4e édition de la Nuit des idées au Congo qui se déroulera sur le thème « Proches ». Pour ce faire, la programmation de l'événement s'articulera autour de deux axes : culture et nouvelles solidarités.

« Par les nouvelles solidarités, nous apprenons à survivre et à vivre ensemble. Et, par la culture, nous apprenons à créer, imaginer de nouveaux mondes en partage, seul ou ensemble. Défi qui trouve toute sa résonnance dans ce grand pays de musique, littérature, danse et théâtre qu'est le Congo », a noté l'IFC.

Parmi les moments qui rythmeront cette journée figure « Congo sur scène, loin mais proches par la culture ». Module de 10 min diffusé en ligne sur la web TV « 24 heures de Nuit et d'idées », cette activité a pour thème « La bonne distance aux êtres et aux choses ». Elle sera notamment déclinée à travers la culture qui fédère, rapproche et aide à trouver sa juste place dans le monde.

Une introduction à la création, avec comme point de départ la musique dans l'œuvre d'Edouard Glissant sera faite par le professeur Romuald Fonkoua, président du conseil scientifique de la fondation pour la mémoire de l'esclavage. Cette réflexion à travers la musique sur une dialectique de la proximité sera une réponse à la distanciation dans le temps et l'espace par un rapprochement grâce à la culture.

Pour l'occasion, l'IFC de Brazzaville accueillera des acteurs solidaires majeurs de la société civile du Congo pour une table ronde sur les nouvelles solidarités. La notion d'altérité sera au cœur de cette conférence-débat afin de cerner « comment, en reconnaissant l'autre comme un autre, et cela dans un esprit d'accueil, on découvre une nouvelle proximité avec autrui ».

Ceci, à travers les témoignages de : Mixiana LABA, artiste de Pointe-Noire qui se grime en « folle » pour plaider la cause des artistes et appeler à la bienveillance ; Cyprien Cheval, volontaire social international à l'Ecole spéciale qui décrira les causes de son engagement et ce que cette parenthèse solidaire lui apporte ; Ange Ngonazmi qui est infirmier et qui fait des maraudes à Brazzaville auprès des jeunes femmes victimes de la prostitution ; Sœur Ida autour de son engagement auprès des enfants autistes ; un responsable de l'ONG Renaduc point lecture qui parlera du regard des enfants sur le covid-19 et du fait qu'il a adapté ses pratiques et ses propositions de lecture, vecteur de rencontre avec l'autre.

Pour couronner le tout, un concert de 60 min d'Afro Beatbox Kongo Jazz sera livré au public.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.