Cameroun: Entrepreneuriat numérique - Le pays veut des startups durables

Des stratégies pour dynamiser le secteur sont en étude dans le cadre de la conférence annuelle des services centraux et déconcentrés du Minpostel ouverte hier à Yaoundé.

Respect des mesures barrières oblige, les responsables des services centraux et déconcentrés du ministère des Postes et Télécommunications (Minpostel) ont choisi l'option de la vidéoconférence pour tenir leur traditionnelle rencontre annuelle hier à Yaoundé. Pour cette édition, c'est justement l'opportunité que représente le numérique pour le développement du pays qui a constitué la trame de fond de ces assises présidées par le ministre Minette Libom Li Likeng. Thème choisi : « L'entrepreneuriat numérique, attentes, acteurs et atouts pour l'émergence du Cameroun ».

Le ministre a souligné que la rencontre avait pour but de fédérer la grande famille constituée également des structures sous tutelle du département ministériel autour de la définition et de la mise en œuvre d'actions pertinentes pour le développement d'un entrepreneuriat numérique durable au Cameroun.

D'après le Pr. Ebenezer Njoh Mouelle qui a donné la leçon inaugurale de la conférence, l'impact de l'économie numérique n'est pas encore visible au Cameroun car les entrepreneurs du numérique doivent créer des emplois rémunérateurs et à partir de là, il sera possible de voir le nombre de personnes qui ont un revenu stable grâce à ce secteur d'activité. Selon lui, « on pourra déceler cet impact à travers l'amélioration de la gestion de certaines entreprises, qui seront plus rationnalisées et rentables.

En termes de PIB et de création de richesse, ce n'est pas encore décelable de façon net cependant, les actions du Minpostel vont consister à dynamiser l'économie numérique tombent à point nommé », a-t-il déclaré. Pour sa part, le Minpostel estime qu'il est temps de mettre un accent sur l'entrepreneuriat numérique, car « les jeunes, fer de lance de la nation, manifestent un intérêt grandissant par rapport aux Tic ». La rencontre constitue donc une occasion pour les structures sous tutelle de mener une réflexion sur les réponses qu'elles peuvent apporter aux besoins des startups numériques, parce que « nous voulons produire des entreprises numériques viables et en très grand nombre », a déclaré Minette Libom Li Likeng.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.