Cameroun: Retard de paiement des frais aux examens officiels de l'OBC - Des candidats à l'épreuve des pénalités

Ceux des parents qui traînent le pas paient l'addition du retard des dépôts de dossiers de candidatures dans les établissements scolaires à Ngaoundéré.

Des dossiers de candidatures aux examens officiels relevant de l'Office du baccalauréat du Cameroun (OBC) sont empilés sur la table de Sanda Oumarou, proviseur du lycée technique de Mardock à Ngaoundéré. Ils sont frappés d'une amende de 2000F pour le retard de paiement des frais d'examen. Sont concernés, quatre dossiers sur 99 potentiels candidats au probatoire STT, 15 sur 207 postulants au probatoire industriel, deux candidats sur 47 au Bac STT et quatre sur 74 élèves candidats au Bac industriel.

Pour un total de 25 candidats sur 427 devant composer pour la session 2021. Pour ce retard de paiement des frais de dossiers de candidature, le logiciel Swift, une application de gestion de ce volet de l'OBC, s'est verrouillé automatiquement à la date du 28 décembre 2020. « Ceux des élèves qui n'ont pas été à jour au lendemain de cette date, c'est-à-dire le 29 décembre sont frappés de cette amende. Une fois que le parent la paie, le dossier de son enfant est acheminé à la délégation régionale du ministère des Enseignements secondaires. Cette méthode nous évite les tracasseries de dernière minute. S'il n'y avait pas ces amendes, nous ne nous en sortirions pas avec les pressions. Nous souhaitons aussi que cette méthode soit appliquée aux autres examens officiels relevant du ministère des Enseignements secondaires à l'instar du Cap », confie l'ordinaire des lieux.

« Il est vrai que certains parents accusent la conjoncture actuelle qui ne leur permet pas de payer ces frais à temps. Dans certaines familles par exemple, le décès et la maladie d'un parent ou d'un tuteur sont autant de freins qui bloquent la machine à payer », poursuit notre interlocuteur. Il faut débourser 13 000 F pour le probatoire STT, 16500 F pour le probatoire industriel, 14 500 F pour le Bac STT et 18 500 F pour le Bac industriel. « Ce n'est pas facile pour moi qui ai deux candidats à ces deux examens. Je suis une commerçante et avec la pandémie de Coronavirus, je ne m'en sors pas. Ce qui est sûr, je vais emprunter de l'argent dans ma réunion pour payer avec les pénalités », rassure Asmaou Oumarou, parent d'élèves.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.