Cameroun: COCAN - Le bilan de la première journée

Au cours d'une réunion présidée hier à Yaoundé par le ministre des Sports et de l'Education physique, il a été question de corriger les insuffisances observées sur le site de Yaoundé.

Les images de spectateurs installés dans les gradins et piétinant des sièges ont fait le tour des réseaux sociaux. Tout comme ces volontaires qui passaient l'essentiel de leur temps sur leurs téléphones, plutôt qu'orienter les officiels et les supporters dans les stades. Ces attitudes et bien d'autres ont été consignées dans le registre des insuffisances. Lesquelles ont fait l'objet d'une réunion entre les responsables du COCAN et le staff de la Confédération africaine de football. Dans l'optique de trouver des solutions à ces imperfections, une autre réunion s'est tenue hier à Yaoundé, dans la salle de conférences du ministère des Sports et de l'Education physique (Minsep). Présidée par le Minsep, Narcisse Mouelle Kombi, par ailleurs président du COCAN 20-21, elle a connu la présence des principaux responsables des commissions du site de Yaoundé.

Narcisse Mouelle Kombi a indiqué que « cette réunion vise à apporter des correctifs à quelques manquements observés jusque-là ». Au terme de cette rencontre, le directeur du tournoi, Michel Dissake Mbarga, a déclaré que des instructions avaient été données aux responsables des commissions pour plus de concentration sur les tâches attribuées aux différents acteurs. « Pour le match de ce jour, des instructions ont été données aux responsables de la commission accueil et protocole, ainsi qu'au président de la commission sécurité pour qu'un ajustement soit fait. Il est question d'être plus rigoureux », a-t-il indiqué. Il s'agira donc pour les volontaires d'être plus dévoués à leurs tâches, en facilitant le séjour des spectateurs dans les différents stades. En ce qui concerne les actes d'incivisme enregistrés au stade de Bépanda, le directeur du tournoi s'est voulu clair : « Ils doivent cesser. Sinon, on va détériorer les infrastructures. Toutes les mesures sont prises pour éviter ces désagréments », a-t-il martelé.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.