Maroc: Beni Mellal - Enquête judiciaire à l'encontre d'un policier pour détournement de fonds publics (DGSN)

Rabat — Le service préfectoral de la police judiciaire de Beni Mellal a ouvert mercredi une enquête judiciaire sous la supervision du parquet chargé des crimes financiers au sujets des actes criminels reprochés à un officier de la paix principal exerçant à la brigade de circulation au district de sûreté de Fqih Ben Salah pour son implication présumée dans une affaire de détournement de fonds publics.

Les services de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) avaient constaté un dysfonctionnement lors des opérations de dépôt des sommes d'argent issues des amendes transactionnelles et forfaitaires recouvrées suite à des infractions au Code de la route au district de sûreté de Fqih Ben Salah, indique la DGSN dans un communiqué.

Ces opérations étaient supervisées par le policier suspect dont le dossier a été soumis aux services de la police judiciaire qui ont ouvert une enquête judiciaire pour déterminer les actes criminels qui lui sont reprochés, souligne la même source.

Le mis en cause a été placé en garde à vue à la disposition de l'enquête judiciaire menée sous la supervision du parquet compétent pour élucider les tenants et aboutissants de cette affaire, ainsi que l'ensemble des actes criminels reprochés au policier suspect, conclut le communiqué.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.