Togo: Halte à la fraude

20 Janvier 2021

La falsification de documents administratifs se développe, favorisée par l'informatique.

Si les passeports et les cartes d'identité sont quasi-inviolables, de nombreux certificats sont faciles à imiter car rédigés à la main avec un simple tampon à l'ancienne pour les valider.

Des graphistes peu scrupuleux proposent leurs services moyennant finances.

Raison pour laquelle l'Etat veut accélérer la digitalisation des documents officiels afin de les rendre inviolables ou plus compliqués à imiter.

L'OTR, la Caisse nationale de sécurité sociale, l'état civil sont les premières victimes de fraudes. Sans oublier les banques et les compagnies d'assurance.

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.