Cameroun: Transport public - Douala rêve de tramway

C'est l'une des annonces du dîner de presse de Nouvel An 2021 de la mairie aux journalistes jeudi dernier.

Le maire de Douala, Roger Mbassa Ndine, a présenté ses vœux et ceux de l'exécutif communautaire à la presse le 14 janvier dernier au cercle municipal de Bonabéri. L'occasion a aussi été saisie pour dresser le bilan de 2020 et présenter les perspectives pour 2021. L'année écoulée, celle de sa prise de fonction, a été marquée, pour M. Mbassa Ndine, par la crise sanitaire, survenue dans un contexte de tension de trésorerie. Il fallait, de concert avec les communes d'arrondissement, les acteurs sociaux, les communautés, barrer la route au virus, soutenir les familles touchées, sensibiliser et distribuer du matériel de protection.

Autre chantier et non des moindres, la restructuration de la mairie de Douala, pour l'arrimer à la norme organisationnelle, mettre en place un nouvel organigramme plus flexible, procéder au redéploiement du personnel, améliorer sa couverture santé et vider le problème des ex-délégués du personnel. A l'arrivée, la mairie a pu mieux se déployer, et prendre à bras le corps les problèmes de gestion des espaces marchands, de désordre urbain, la gestion des eaux pluviales et la mise en place du plan d'urgence sur la mobilité, l'éclairage public, l'enlèvement des ordures et le logement social.

Si ces annonces ont retenu l'attention des journalistes, celle relevant de la mise en place d'un tramway à Douala, en vue de résoudre à terme les problèmes récurrents d'embouteillages, de facilitation de la mobilité, aura été accueillie avec soulagement, pour ne pas dire plus. Le projet, s'il n'est pas vraiment nouveau, avance avec l'appui des pouvoirs publics, de partenaires locaux et internationaux qui de par leurs engagements tiennent à entamer le chantier au plus vite. Le maire, sans donner de date pour le début du chantier, s'engage à en faire la priorité des priorités, tout comme la mise sur pied d'un parc d'engins flambant neufs, qui viendra en appoint pour l'entretien routier et la construction de nouvelles routes. Le ministère de l'Economie, du Plan et de l'Aménagement du Territoire, et celui de l'Habitat et du Développement urbain, ainsi que la Banque mondiale, ont déjà marqué leur accord. Vivement le début des travaux.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.