Cameroun: Chan Cameroun 2021 - Le Congo affronte le Niger ce jeudi à Douala

Dans le cadre des matchs de la deuxième journée des phases de groupe, le Congo joue contre le troisième de son groupe, ce 21 janvier, à 20h au stade de Japoma, à Douala. Les Diables rouges du Congo n'ont pas droit à l'erreur dans ce match, surtout s'ils désirent poursuivre normalement la compétition.

Le match Congo-Niger de ce jeudi est très déterminant pour les deux équipes qui sont à la conquête d'une consécration dans cette compétition continentale. Le résultat de ce match éclaircira la situation de chaque équipe de ce groupe B puisque la République démocratique du Congo (RDC) sera face à la Libye, 17h.

Placés dans un groupe relevé où se place la RDC championne en 2009 et 2016 et la Libye, vainqueur il y a sept ans, le Congo et le Niger comptent trois petites participations à la compétition et ne pèsent pas bien lourd mais ils ont un mot à dire dans ce groupe qui reste encore ouvert.

Dans son palmarès, l'équipe du Niger ne pèse pas du tout dans cette compétition qu'elle compte trois participations comme le Congo. Lors de sa première participation, en 2011, elle a été éliminée en quart de final avant de quitter au premier tour, en 2016. Ce bilan nigérien reste presque identique à celui des Diables rouges qui totalisent également trois participations lors de cette édition du Chan, Cameroun 2021. Les Congolais ont été, en effet, éliminés au premier tour, en 2014 par la Libye. Ils ont aussi atteint les quarts de final, en 2018.

Ces similitudes montrent bien le côté décisif de cette confrontation très particulière puisque les deux équipes visent le prochain tour et cherchent obligatoirement à dépasser l'étape des quarts de final. Les deux sélectionneurs qui sont tous des locaux courent derrière leur première victoire dans ce championnat d'Afrique des nations qui se déroule depuis le 16 janvier au Cameroun.

Après le match contre la Libye (0-0) le technicien nigérien, Harouna Doula, manifestait sa sérénité pour les deux prochains matchs du groupe, « Ça reste deux pays de football, le Niger aussi est en train de construire son football. On ira véritablement rivaliser avec ces équipes, on est venu pour aller le plus loin dans cette compétition, on mettra les moyens pour y parvenir », assure-t-il. Son adversaire, Barthélémy Ngatsono estimait également à la fin du match perdu contre la RDC que son équipe avait fait le jeu mais n'était pas du tout réaliste et rien n'est perdu.

« C'est une question de stratégie. Il faut faire attention quand c'est le va-tout parce que le Niger a déjà un point. Nous devons être prudents pour rechercher la victoire, surtout ne pas encaisser. Il faut recadrer les choses mentalement, leur dire qu'ils (les joueurs) ont la possibilité de revenir dans la course. Demain ce sera notre meilleur jour. On s'est préparé en conséquence pour qu'il y ait des doublures, et pour qu'il y ait de la complémentarité dans le jeu. On a un groupe costaud qui saura répondre à toutes les attentes. Le Niger n'a pas encaissé certes, mais demain est un autre match. Toutes les équipes auront une chance de gagner et pour gagner il faut scorer. Peut-être aussi que face à la RDC nous n'avons pas eu de chance, certainement que demain sera notre meilleur jour », a rassuré Barthélémy Ngatsono lors de la conference d'avant match.

Le Congo qui a perdu son premier match face à la RDC (0-1) devrait se comporter en lion blessé afin de remonter la pente face au Niger et de batailler dure pour obtenir la qualification au quart de final, le 25 janvier, au stade de Japoma, devant la Libye.

Notons qu'à quelques heures du match, le Congo occupe la dernière place de ce groupe B avec zéro point, derrière la RDC (3 pts), la Libye (1pts) et le Niger(1pts).

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.